La gestion des pilotes, drivers et BIOS UEFI

Comment accéder au BIOS/UEFI

1ère méthode : avec Windows 10

  • Lancez les options de récupérations (rappel : “Paramètres” -> “Mises à jour et Sécurité” -> “Récupération” -> A “Démarrage avancé” cliquez sur “Redémarrer maintenant“).
  • Choisissez “Dépannage“, Puis “Options avancées“.
  • Cliquez sur “Changer les paramètres du microprogramme UEFI
  • Pour terminer cliquez sur “Redémarrer“.

2ère méthode : pour tous les BIOS/UEFI en général

  • Démarrez votre ordinateur.
  • Au premier écran qui s’affiche, il suffit de tapoter sur une touche du clavier. Le nom de la touche de clavier est normalement indiqué sur ce 1er écran.

Liste des touches dédiées par fabricant

Asus
BIOS : F2, F9, Supp
Boot Menu : F8, ESC (nécessaire parfois de désactiver le Fast Boot et le Secure Boot Control)

Compaq
BIOS : F10
Boot Menu : F9, ESC

Fujitsu
BIOS : F2
Boot Menu : F12

HP
BIOS : F1, F10, ESC
Boot Menu : F9, ESC (+ Boot Media)

Lenovo
BIOS : F1, F2, Bouton Novo
Boot Menu : F8, F10, F12, Bouton Novo

Packard Bell
BIOS : F1, Del/Suppr
Boot Menu : F8

Samsung
BIOS : F2, F10
Boot Menu : F12, ESC (nécessaire parfois de désactiver le Fast Boot)

Sony
BIOS : F1, F2, F3, Bouton d’assistance
Boot Menu : F10, F11, ESC, Bouton d’assistance

Toshiba
BIOS : F1, F12, ESC
Boot Menu : F12

Carte mère Asus
BIOS : Del/Suppr
Boot Menu : F8

Carte mère Gigabyte
BIOS : Del/Suppr
Boot Menu : F12

Carte mère Msi
BIOS : Del/Suppr
Boot Menu : F11

Carte mère Intel
BIOS : F2
Boot Menu : F10

Carte mère Asrock
BIOS : F2
Boot Menu : F11

Carte mère Evga
BIOS : Del/Suppr
Boot Menu : F7

Carte mère Acer
BIOS : F2, F12, Del/Suppr
Boot Menu : F2, F9, F12, ESC (nécessaire parfois d’activer le Boot Menu)

Source : https://kb.wisc.edu/page.php?id=58779#here

Mettre à jour les pilotes de sa carte mère

Il existe plusieurs méthodes pour installer ou mettre à jour les pilotes de la carte mère. La première méthode est d’aller sur le site du constructeur et en fonction du modèle et de la version de sa carte mère de télécharger les pilotes un à un. Par la suite il suffit de les installer un par un. Le gestionnaire de périphériques peut vous aider afin de vérifier si ils sont correctement installer. La deuxième méthode est d’utiliser le logiciel propriétaire du fabricant de la carte mère.

Les logiciels propriétaires

  • Asus : EZ Update (AI Suite III)
  • Asrock : App Shop
  • Gigabyte : App Center
  • Msi : Live Update 6

Mettre à jour le BIOS/UEFI

Pourquoi mettre à jour son BIOS UEFI ?

Il est à noter que la mise à jour d’un BIOS UEFI n’est pas une opération sans risque. En effet vous pouvez rendre totalement hors service une carte mère si vous ratez l’opération. C’est pourquoi je recommande de réaliser cette opération pour une ou plusieurs (très) bonnes raisons.

  • Prise en compte de nouveaux processeurs pour un upgrade matériel.
  • Régler un problème de tenue en fréquence (les profils XMP) pour certaines barrettes mémoire.
  • Ajouter de nouveaux composants ou périphériques.
  • Corriger certains bugs.
  • Ajouter de nouvelles fonctionnalités ou options.

Connaître la version exacte de son BIOS UEFI

Pour être sûr allez directement dans le BIOS UEFI, ce dernier l’indique soit en haut ou en bas de la fenêtre principale.

1ère méthode

  • Tapez les touches “Win” + “R” et saisissez “msinfo32“.
  • Lisez ensuite la ligne “Version du BIOS/Date“.

2ème méthode

  • Lancez l’application “CPU-Z“.
  • Allez dans l’onglet “Mainboard” et visualisez la partie “BIOS“.

Ci-dessous vous trouverez les différentes méthodes de mise à jour du BIOS UEFI classées par constructeur. Je recommande fortement d’utiliser la méthode par le BIOS UEFI car elle ne dépend pas de Windows 10 qui pourrait malheureusement planter à cause d’un driver. Si vous désirez passer par Windows 10 je vous conseille de mettre à jour vos drivers de la carte mère avant de réaliser l’opération. Si vous avez la possibilité de sauvegarder l’ancien BIOS UEFI, faites-le par mesure de sécurité.

Asus

  • Sous Windows 10 utilisez l’utilitaire EZ Update (fourni avec AI Suite III) en mode automatique (recommandé) ou manuel.
  • Avec le BIOS UEFI utilisez EZ Flash dans le menu “Tool“, puis “Utilitaire Asus EZ Flash“. Je recommande la méthode par Internet qui est pour moi la plus sure. Mais vous pouvez utiliser également une clé USB en FAT32 qui contient le fichier du BIOS UEFI.

Asrock

  • Sous Windows 10 utilisez l’application App Shop (Attention non compatible avec certaines cartes mère).
  • Toujours sous Windows 10, téléchargez l’utilitaire de mise à jour et le bon modèle de BIOS UEFI sur le site de l’éditeur sans vous tromper.
  • Directement par le BIOS UEFI, allez dans “Tool” puis “Instant Flash” ou en appuyant sur la touche F6 au démarrage de la machine. L’utilitaire UEFI va scanner disque et clé USB (FAT32 obligatoire) si un appareil est branché. Préférez la méthode par Internet qui est automatisée.

Gigabyte

  • Sous Windows 10 téléchargez l’application @BIOS avec la suite App Center. Lancez le soft, choisissez le serveur, téléchargez le BIOS UEFI et suivre les instructions pour appliquer la mise à jour.
  • Par le BIOS UEFI, utilisez Q-Flash (ou F8 au démarrage de la machine). Il nécessaire de déposer le fichier du BIOS UEFI sur une clé USB au format FAT32.

MSI

  • Sous Windows 10, utilisez l’utilitaire Live Update 6 qui doit être téléchargé sur le site du constructeur.
  • Toujours sous Windows 10 et pour certaines cartes mère il faudra utiliser MB BIOS disponible dans Dragon Center.
  • Directement par le BIOS UEFI, utilisez M-Flash. Connectez une clé USB en FAT32 avec le fichier BIOS UEFI présent sur celle-ci.

Vérifier les pilotes (BSOD)

Cette méthode permet de tresser les pilotes qui peuvent gérer des erreurs BSOD.

  • Faites “Win” + “R“, tapez ensuite “vérifier” et validez.
  • Cochez “Créer des paramètres pour les développeurs” et cliquez sur “Suivant“.
  • Dans la liste cochez les éléments ci-dessous et faites “Suivant” :
Pool spécial
Vérification IRQL forcée
Suivi de pool
Vérification d’E/S
Détection de blocage
Vérifications de sécurité
Journalisation IRP
Vérifications diverses
Test aléatoire des retards d’alim. de l’infrastructure (seulement pour Windows 8.1 et 10)
Vérification de la conformité DDI (seulement pour Windows 8.1 et 10)
  • Cochez “Choisir des noms de pilotes dans une liste” et cliquez sur “Suivant“.
  • Dans la liste cliquez sur la colonne “Fournisseur” afin de trier les pilotes. Cochez ensuite tous les pilotes “Inconnu” et autres que “Microsoft Corporation“.
  • Cliquez sur “Terminer“.
  • Un message vous demande de redémarrer. Ainsi à partir de maintenant à chaque redémarrage les pilotes sélectionnés seront testés.
  • Si un pilote provoque des erreurs alors le message “DRIVER_VERIFIER_DETEDTED_VIOLATION” s’affiche. Le programme “WhoCrashed” permet de lire les fichiers “minidump“.
  • Si après 48 heures d’utilisation rien ne s’affiche vous pouvez désormais désactiver la vérification.
  • Relancez “vérifier“, cochez “Supprimer les paramètres existants” et cliquez sur “Terminer“.
  • Pour terminer au message qui s’affiche cliquez sur “Oui“.

Astuces :
Pour désactiver le vérificateur de pilote, vous pouvez également saisir cette ligne de commandes “verifier /reset“.
Si Windows boucle sur un BSODDRIVER_VERIFIER_DETEDTED_VIOLATION“, alors il faut désactiver le vérificateur de pilote dans la console de récupération. Dans une invite de commande faites “verifier /bootmode resetonbootfail“. Vous pouvez essayer de lancer également le mode sans échec.

Rechercher un pilote d’un périphérique inconnu

1ère méthode : manuellement sous Windows

  • Faites un clique-droit sur le bouton “Démarrer“, puis “Gestionnaire de périphérique” ou Win + Pause, puis “Gestionnaire de périphérique“.
  • Double-cliquez sur le périphérique inconnu.
  • Sélectionnez l’onglet “Détails“.
  • Sélectionnez “Numéros d’identification du matériel” dans l’option “Propriétés“.
  • L’identifiant se trouve sur la première ligne. Il se présente alors sous cette forme ” PCI\VEN_BDBD&DEV_A117&SUBSYS_A117BDBD&REV_00“.
  • Vous pouvez le copier pour une recherche sur le site : https://devid.info
  • ou plus simplement dans la barre de recherche Googlepilote PCI\VEN_BDBD&DEV_A117&SUBSYS_A117BDBD&REV_00

2ème méthode : avec l’outil Driverscloud

  • Allez sur le site : https://www.driverscloud.com/
  • Cliquez sur ensuite “Télécharger” et installez le logiciel.
  • Sélectionnez la langue et cliquez sur “Ok“.
  • Vous avez 2 modes de détection : Avec et sans internet (“Détection offline“).
  • Le plus simple est de le faire en ligne (option “Détection offline” décochée), cliquez alors sur “Détecter“.
  • Une page s’affiche dans le navigateur par défaut et affiche les caractéristiques de l’ordinateur. Cela peut parfois vous renseigner sur le matériel présent dans la machine.
  • Cliquez en bas de la page sur “Trouver les pilotes” pour vérifier les pilotes manquants et non à jour.
  • La pastille verte indique que le pilote proposé est plus récent que celui installé sur la machine.
  • La pastille rouge indique que le pilote proposé est plus vieux.
  • Attention ici la pastille bleu indique que Driverscloud ne dispose pas de pilote.
  • La pastille grise indique que le pilote est identique.
  • La flèche bleue à droite du pilote permet de le télécharger.
  • Désinstallez le logiciel après utilisation car il se charge hélas au démarrage.

Installer un pilote non signé

Le principe est de désactiver la protection des pilotes signés de Microsoft. Ainsi lors de la désactivation vous pourrez installer le pilote non signé.

  • Cliquez sur “Démarrer“, puis sur “Paramètres” et ensuite sur “Mise à jour & sécurité“.
  • A gauche cliquez “Récupération” puis “Redémarrer maintenant“.
  • Allez maintenant dans “Dépannage“, puis “Options avancées“.
  • Cliquez ensuite sur “Paramètres” et par la suite “Redémarrer“.
  • Windows redémarre. Dans la prochaine fenêtre cliquez alors sur la touche “F7” ou la touche “7” du pavé numérique qui permettra de désactiver le contrôle des signatures.
  • Windows redémarre de nouveau et vous pourrez ainsi installer le pilote sans être bloqué par le système. Il est à noter d’ailleurs qu’au prochain démarrage de Windows, le contrôle de signature sera de nouveau actif.

Connaitre la version des pilotes

  • Ouvrez la fenêtre “Exécuter” avec Win + R.
  • Tapez ensuite “devmgmt.msc” (Gestionnaire de périphérique).

ou

  • Tapez “pnputil.exe -e” dans une invite de commande.

Désinstaller le pilote de la carte graphique

1ère méthode : sous Windows

  • Allez dans “Programmes et fonctionnalités” qui se trouve dans le “Panneau de configuration“.
  • Sélectionnez alors le pilote désiré et cliquez sur “Désinstaller“.

2ème méthode : avec Display Driver Uninstaller

Désinstaller un pilote USB avec USBDeview

  • Téléchargez USBDeview à l’adresse suivante : https://www.nirsoft.net/utils/usb_devices_view.html
  • Désactivez votre Antivirus car les outils de Nirfsoft sont parfois considérés comme des logiciels de piratage.
  • Lancez ensuite le logiciel.
  • Pour résumé les lignes en vert sont les périphériques en cours de fonctionnement.
  • La colonne “Last Plug/Unplug Date” permet de connaitre également les pilotes qui ne sont plus ou peu utilisés.
  • Pour désinstaller un pilote, faites un clique droit sur le pilote à désinstaller et cliquez ensuite sur “Uninstall Selected Devices“.

Bloquer la mise à jour des pilotes sous Windows 10

  • Ouvrez la fenêtre “Exécuter” avec Win + R.
  • Tapez ensuite “control system” et validez.
  • Cliquez à gauche sur “Paramètres système avancés“.
  • Dans l’onglet “Matériel“, tapez sur “Paramètres d’installation des périphériques“.
  • Cochez “Non…” et pour terminer validez avec “Enregistrer les modifications“.