Réparation des supports de stockage

Sommaire

  1. Les partitions MBR et GPT
    1. Abréviation
      1. MBR
        1. Informations
          1. Les différentes partitions d’un disque MBR sous Windows 10
          2. GPT
            1. Informations
              1. Les différentes partitions d’un disque GPT sous Windows 10
            2. Vérifier le type de partition GPT ou MBR
              1. 1ère méthode : avec Diskpart
                1. 2ème méthode : avec le Gestionnaire de disque
                  1. 3ème méthode : avec BCDEdit
                  2. Vérifier Les données SMART d’un disque
                    1. Activer les paramètres SMART dans le BIOS
                      1. 1ère méthode : en ligne de commande sous Windows
                        1. 2ème méthode : avec Hard Disk Sentinel
                          1. 3ème méthode : avec Hiren’s Boot CD
                            1. 4ème méthode : avec le CD Live Malekal
                              1. Les données les plus importantes
                              2. Réparer le démarrage (Boot) de Windows 10
                                1. Disque GPT ou MBR : Mode automatique
                                  1. 1ère méthode : Avec l’écran de récupération qui s’affiche au démarrage (Mode Auto)
                                    1. 2ème méthode : Avec le DVD d’installation de Windows 10 (Mode Auto)
                                    2. Disque MBR
                                      1. 1ère méthode : avec diskpart
                                        1. 2ème méthode : En ligne de commande (Mode Manuel si le mode auto a échoué)
                                        2. Différents liens traitant du sujet
                                          1. Disque GPT
                                            1. Avec diskpart
                                          2. Réparer le système de fichier (CHKDSK)
                                            1. Les différentes erreurs d’un disque dur
                                              1. Quelques vérifications
                                                1. Les différentes erreurs
                                                2. Réparer un disque avec le message “Impossible de satisfaire à la demande en raison d’une erreur de périphérique d’E/S.”
                                                  1. Réparer un disque inconnu et non initialisé
                                                    1. Causes probables
                                                      1. Remarques
                                                        1. 1ère méthode : sans perte de données
                                                          1. 2ème méthode : avec Diskpart
                                                            1. 3ème méthode : reconstruire le MBR avec l’outil d’AOMEI
                                                            2. Réparer un disque non reconnu (RAW)
                                                              1. 1ère méthode : avec TestDisk
                                                                1. 2éme méthode : avec chkdsk
                                                                  1. 3ème méthode : recréation de la partition
                                                                    1. 4ème méthode (Formatage de la partition avec Diskpart)
                                                                    2. Réparer un disque avec le message “F:\ n’est pas accessible. Le fichier ou le répertoire est endommagé et illisible.”
                                                                      1. Réparer un disque avec le message “non reconnu ou fichiers/dossiers endommagés”
                                                                        1. Recréer le secteur de Boot d’une partition en RAW (avec TestDisk)
                                                                          1. Supprimer Grub et rétablir Windows au démarrage
                                                                            1. Vérifier si mode UEFI ou Legacy Mode (non UEFI).
                                                                              1. En mode UEFI (avec le Boot Manager)
                                                                                1. En mode MBR

                                                                                Les partitions MBR et GPT

                                                                                Abréviation

                                                                                • MBR : Master Boot Record
                                                                                • GPT : GUID Partition Table
                                                                                • BIOS : Basic Input Output System
                                                                                • UEFI : Unified Extensible Firmware Interface
                                                                                • ESP : EFI System Partition, contient les applications UEFI
                                                                                • MSR : Microsoft Reserved Partition
                                                                                • WinRE : Windows Recovery Environnment ou environnement de récupération Windows

                                                                                MBR

                                                                                Informations

                                                                                • 4 partitions max
                                                                                • Taille max d’une partition : 2,2 To
                                                                                • Un disque MBR ne peut pas démarrer sur un matériel paramétré en EFI.

                                                                                Les différentes partitions d’un disque MBR sous Windows 10

                                                                                • Système (System) : NTFS, 100 à 300 Mo, pas de lettre assignée au lecteur.
                                                                                • Récupération (Recovery) : NTFS, 300, 500 à 1000 Mo, pas de lettre assignée au lecteur.
                                                                                • Principale (Windows) : NTFS, généralement le reste de la capacité du disque, possède une lettre de lecteur.

                                                                                GPT

                                                                                Informations

                                                                                • La carte mère doit être compatible UEFI pour ainsi assurer le démarrage du disque.
                                                                                • Existe depuis 2012.
                                                                                • 128 partitions max.
                                                                                • Taille max d’une partition : 256 To.
                                                                                • Seules les versions 64 bits de Windows Vista, 7, 8, 8.1 et 10 peuvent être installées.

                                                                                Les différentes partitions d’un disque GPT sous Windows 10

                                                                                • Système (System EFI ou ESP) : Fat32, 100 Mo minimum, pas de lettre assignée au lecteur.
                                                                                • MSR (Microsoft Reserved Partition) : Pas de format, 16 à 128 Mo, pas de lettre assignée au lecteur.
                                                                                • Récupération (Recovery) : NTFS, 300, 500 à 1000 Mo, pas de lettre assignée au lecteur.
                                                                                • Principale (Windows) : NTFS, possède une lettre de lecteur.

                                                                                Vérifier le type de partition GPT ou MBR

                                                                                1ère méthode : avec Diskpart

                                                                                • Premièrement lancez “diskpart” dans une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Tapez ensuite la commande “list disk” et validez.
                                                                                • Dans la colonne “GPT” si une étoile est indiqué alors le disque est en GPT. Si pas d’étoile alors le disque est en MBR.
                                                                                • Si vous désirez obtenir d’autres informations sur un disque, tapez les commandes suivantes (exemple pour le disque 0) :
                                                                                select disk 0
                                                                                detail disk

                                                                                2ème méthode : avec le Gestionnaire de disque

                                                                                • Tapez “Win” +”R“, saisissez par la suite la commande “diskmgmt.msc” et validez.
                                                                                • Dans le gestionnaire de disque, allez dans le menu “Affichage“, puis l’item “Haut” et ensuite sur “Liste les disques“.
                                                                                • Dans la colonne “Type de partitions” vous verrez alors soit l’indication GPT ou MBR.

                                                                                3ème méthode : avec BCDEdit

                                                                                • Lancez “bcdedit /v” dans une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Si PATH pointe vers “windows/system32/winload.efi” alors la partition est de type GPT.
                                                                                • Si PATH pointe vers “windows/system32/winload.exe” alors la partition est de type MBR.

                                                                                Vérifier Les données SMART d’un disque

                                                                                Avant de donner un verdict sur l’état de santé d’un disque dur avec les données SMART, je conseille d’utiliser 2 logiciels différents afin de vérifier l’exactitude des informations fournies par ces logiciels.

                                                                                Activer les paramètres SMART dans le BIOS

                                                                                Étant donné qu’il existe beaucoup de BIOS différents, l’exemple suivant vous montre l’une des manières de procéder. En effet il a de forte chance que cela soit différent sur votre machine.

                                                                                • Dans le BIOS allez dans “Standard CMOS Features“.
                                                                                • Sélectionnez votre disque dur, généralement la ligne débute par “SATAx” (x représente un numéro).
                                                                                • Sélectionnez ensuite l’option “Hard Disk S.M.A.R.T” et la mettre à “Enabled“.
                                                                                • Puis refaites la même opération pour les autres disques.
                                                                                • Pour terminer sauvegardez et redémarrez la machine.

                                                                                1ère méthode : en ligne de commande sous Windows

                                                                                • Ouvrez premièrement une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Tapez ensuite la commande “wmic diskdrive get status” et validez par “Entrée“.
                                                                                • Si le disque est Ok, alors le message “Status OK” s’affiche. Cela signifie tout simplement que les valeurs des attributs SMART ne dépassent les valeurs d’alerte.
                                                                                • Le nombre de OK correspond au nombre de partition.

                                                                                2ème méthode : avec Hard Disk Sentinel

                                                                                Certes ce logiciel est payant, mais c’est celui que j’affectionne. En effet c’est l’un des logiciels parmi les plus simples mais également les plus complets que j’ai pu rencontrer.

                                                                                • Lancez le logiciel “HDSentinel.exe“.
                                                                                • Pour information les disques sont représentés dans la colonne de gauche. Choisissez maintenant le disque que vous désirez consulter.
                                                                                • Dans l’onglet “Résumé“, les deux indicateurs “Performances” et “Conditions” affichent alors l’état du disque. Dans l’encadré juste en dessous, le logiciel donne un résumé de l’état du disque.
                                                                                • La couleur “Verte” indique que le disque est OK.
                                                                                • La couleur “jaune” indique que le disque est acceptable, mais demande à être surveillé.
                                                                                • Par contre la couleur “rouge” indique que le disque est en danger. Une sauvegarde urgente est nécessaire.
                                                                                • Par la suite vous pouvez ouvrir les différents onglets pour obtenir d’autres informations.

                                                                                3ème méthode : avec Hiren’s Boot CD

                                                                                • Démarrez à partir de CD de Hiren’s Boot CD.
                                                                                • Lancez le logiciel “GSmartControl” dans le menu “Hard Disk Tools” puis “Diagnostic“.

                                                                                4ème méthode : avec le CD Live Malekal

                                                                                • Premièrement démarrez l’ordianteur à partir du CD Live Malekal.
                                                                                • Allez dans “Gestion Disque dur” puis “Diagnostique” et lancez “HDTune” (onglet “Health“).

                                                                                Les données les plus importantes

                                                                                • ID 5 (0x05): Relocated Sectors Count – Nombre de secteur ré-alloués.
                                                                                • ID 187 (0xBB) : Reported Uncorrectable Errors – Nombre d’erreurs qui n’ont pas pu être récupérés en utilisant le matériel.
                                                                                • ID 188 (0xBC) : Command Timeout – Nombre d’opérations avortées en raison de HDD Timeout (temps dépassés).
                                                                                • ID 197 (0xC5) : Current Pending Sector Count – Nombre de secteurs dits instables.
                                                                                • ID 198 (0xC6) : Uncorrectable Sector Count – Nombre total d’erreurs incorrigibles d’un secteur.

                                                                                Réparer le démarrage (Boot) de Windows 10

                                                                                Disque GPT ou MBR : Mode automatique

                                                                                1ère méthode : Avec l’écran de récupération qui s’affiche au démarrage (Mode Auto)

                                                                                • Cliquez sur “Afficher les options de réparation avancées“.
                                                                                • Cliquez sur “Dépannage“, puis “Options avancées” et “Réparation automatique“.
                                                                                • Sélectionnez ensuite votre système d’exploitation.
                                                                                • Le système va tenter alors de réparer le secteur de démarrage de Windows.
                                                                                • S’il a échoué, alors le message “La réparation automatique n’a pas pu réparer votre PC” s’affiche. Vous pouvez lire le fichier journal créé “c:\Windows\system32\LogsFiles\Srt\SrtTrail.log“, cela vous permettra de déterminer la cause du problème.

                                                                                2ème méthode : Avec le DVD d’installation de Windows 10 (Mode Auto)

                                                                                • Premièrement démarrez l’ordinateur avec le DVD d’installation de Windows.
                                                                                • Sélectionnez la langue et cliquez sur “Suivant“.
                                                                                • Cliquez ensuite sur “Réparer l’ordinateur“.
                                                                                • Cliquez sur “Dépannage“, puis “Options avancées” et “Réparation automatique“.
                                                                                • Sélectionnez ensuite votre système d’exploitation.
                                                                                • Le système va tenter alors de réparer le secteur de démarrage.
                                                                                • S’il a échoué, le message “La réparation automatique n’a pas pu réparer votre PC” s’affiche. Lisez le fichier log si besoin.

                                                                                Disque MBR

                                                                                1ère méthode : avec diskpart

                                                                                • Ouvrez une invite de commandes depuis les options avancées de récupération.
                                                                                • Tapez “Diskpart” et validez.
                                                                                • Saisissez ensuite les commandes suivantes :
                                                                                List disk
                                                                                select disk 0 (sélectionne le 1er disque : 0)
                                                                                List partition (liste l'ensemble des partitions du disque 0)
                                                                                • repérer la 1ère partition de 500 à 600 Mo et sélectionnez-la.
                                                                                select partition 1 (sélectionne la 1ère partition)
                                                                                assign letter=R (assigne la lettre R à la partition)
                                                                                exit (sort de diskpart)
                                                                                • Tapez les commandes de réparation suivantes :
                                                                                bootrec /fixmbr
                                                                                bcdboot c:\Windows /l fr-fr /s R: /f BIOS

                                                                                2ème méthode : En ligne de commande (Mode Manuel si le mode auto a échoué)

                                                                                Il est à noter que pour les messages suivants “Système d’exploitation introuvable“, “Erreur système lors du chargement du système d’exploitation“, “Système d’exploitation manquant“, “Table de partition invalide“, le paramètre “/fixmbr” permet la réparation d’un MBR corrompu ou endommagé. Cette méthode ne garantie pas pour autant la résolution du problème. L’utilitaire peut rencontrer des problèmes si vous démarrez avec une version 1709, mais pas avec les anciennes versions.

                                                                                • Cliquez sur “Dépannage“, puis “Options avancées” et “Invite de commande“.
                                                                                • Tapez ensuite “bootrec /fixmbr“.

                                                                                Si la commande précédente ne suffit pas, il faut dans ce cas écrire un nouveau secteur de démarrage sur la partition système. L’exemple le plus courant est que le secteur de démarrage est endommagé, soit il a été remplacé par un secteur de démarrage non standard de la version de Windows installé ou soit à l’installation d’un second système Windows antérieur au premier existant.

                                                                                • Tapez “bootrec /fixboot

                                                                                Dans certains cas il sera peut être alors nécessaire de reconstruire le Boot Configuration Data (BCD). Ce dernier contient en effet une liste détaillée de ce qui est chargé au démarrage de Windows. Voici un exemple de message qui peut s’afficher au démarrage :

                                                                                Your PC needs to be repaired
                                                                                The Boot Configuration Data file is missing some required information
                                                                                File: \Boot\BCD
                                                                                Error code: 0xc0000034
                                                                                • Tapez “bootrec /rebuildbcd

                                                                                Si cela ne marche pas, essayez la commande suivante (idem que “/fixmbr” mais en forçant).

                                                                                • Tapez “bootsect /nt60 sys /Force

                                                                                Votre ordinateur peut contenir plusieurs systèmes d’exploitation installés, mais certains ne sont peut être plus disponibles. Alors l’option “/scanos” va rechercher sur tous les disques les différentes installations de Windows qui ne sont pas incluses dans le BCD.

                                                                                • Tapez “bootrec /scanos

                                                                                Différents liens traitant du sujet

                                                                                Disque GPT

                                                                                L’utilitaire Bootrec est inutile dans un environnement UEFI.

                                                                                Avec diskpart

                                                                                • Ouvrez l’invite de commandes depuis les options avancées de récupération.
                                                                                • Tapez “Diskpart” et validez.
                                                                                • Saisissez les commandes suivantes (pour l’exemple nous utiliserons le volume 2 pour la partion EFI en Fat32) :
                                                                                list disk
                                                                                select disk 0 (sélectionne le disque 0 qui correspond au disque ou est installé Windows)
                                                                                list vol (liste les partitions du disque 0)
                                                                                • Sélectionnez maintenant la partition EFI. Pour la repérer c’est une partition “Système” et elle est en FAT32. De plus sa taille fait 100 Mo environ.
                                                                                select vol 2 (sélectionne la partition 2 qui correspond à la partition EFI en Fat32)
                                                                                assign letter=R: (assigne la lettre r à la partion EFI)
                                                                                • le message “diskpart successfully assigned the drive letter or mount point” doit s’afficher.
                                                                                exit
                                                                                • Toujours dans l’invite de commandes, tapez les commandes suivantes :
                                                                                cd /d r:\EFI\Microsoft\Boot\
                                                                                ou
                                                                                cd /d r:\Boot\
                                                                                ou
                                                                                cd /d r:\ESD\Windows\EFI\Microsoft\Boot\
                                                                                
                                                                                bootrec /Fixboot
                                                                                • Reconstruisez le magasin BCD si besoin.
                                                                                ren BCB BCD.old (sauvegarde l'ancien magasin BCD)
                                                                                bcdboot c:\Windows /l fr-fr /s r: /f UEFI
                                                                                • Ou utiliser cette commande si la reconstruction à échouer.
                                                                                bootrec /rebuildbcd
                                                                                • Tapez “exit” pour quitter l’invite de commandes et redémarrez l’ordinateur.

                                                                                Réparer le système de fichier (CHKDSK)

                                                                                • Ouvrez une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Vérifiez la partition contenant Windows (généralement le lecteur c:). Attention Windows possède une partition système cachée.
                                                                                • Tapez ensuite “chkdsk c: /f /r
                                                                                • Si la commande est lancée sur la partition système, alors elle se lancera au prochain démarrage de la machine.

                                                                                ou

                                                                                • Option “Step 3” avec l’outil “Tweaking.com – Windows Repair“. (voir le sujet “Options de réparation de l’outil Tweaking.com” dans “Réparation de Windows 10“).

                                                                                Les différentes erreurs d’un disque dur

                                                                                Quelques vérifications

                                                                                Quelque soit la méthode utilisée, certaines vérifications basiques doivent être faites

                                                                                • Vérifiez premièrement le câblage (câble USB et nappe SATA).
                                                                                • Essayez également de connecter le disque sur un autre port de la machine.
                                                                                • Vous pouvez également tester le disque sur une autre machine.
                                                                                • Vérifiez le pilote ou le driver.

                                                                                Les différentes erreurs

                                                                                Voici quelques exemples d’erreurs ou de messages que vous pouvez rencontrer dans le gestionnaire de disques.

                                                                                • Erreur “Impossible de satisfaire à la demande en raison d’une erreur de périphérique d’E/S.“.
                                                                                • Disque “inconnu” et “non initialisé“. Dans le gestionnaire de disque de Windows ce dernier est non reconnu et non initialisé. Aucune lettre de lecteur n’est assigné au disque.
                                                                                • Disque non reconnu (Raw). Une fenêtre Windows vous indique “Vous devez formater le disque du lecteur avant de l’utiliser. Voulez-vous le formater ?“.
                                                                                • Fichiers ou dossiers endommagés. Une fenêtre Windows vous indique “F:\ n’est pas accessible. Le fichier ou le répertoire est endommagé et illisible.“.
                                                                                • Table de partitionnement endommagée. Au démarrage de la machine un message stipule “Reboot and Select proper Boot device or insert Boot Media“.

                                                                                Réparer un disque avec le message “Impossible de satisfaire à la demande en raison d’une erreur de périphérique d’E/S.”

                                                                                Vous ne pourrez rien faire si ce message s’affiche. En effet c’est bien souvent un problème matériel qui ne peut être réparé.

                                                                                • Essayez tout de même de le connecter sur une machine différente.
                                                                                • Si le support fonctionne sur un autre ordinateur alors c’est probablement un problème de pilote ou un problème de BIOS. Mettez à jour le pilote et si besoin le BIOS de la carte mère.

                                                                                Réparer un disque inconnu et non initialisé

                                                                                Causes probables

                                                                                • Chute du disque.
                                                                                • Débranchement à l’arrache.

                                                                                Remarques

                                                                                • Dans bien des cas c’est un problème matériel donc aucune méthode logicielle ne parviendra à résoudre le problème. La seule solution sera de consulter alors une société spécialisée si vous désirez récupérer les données du support. Attention la note peut être salée !
                                                                                • Je vous conseille premièrement de tenter de récupérer les données avant d’essayer toute tentative de réparation logicielle. Si par chance vous pouvez récupérer les données du support je vous recommande alors d’utiliser un logiciel professionnel (R-Studio, EaseUS Data Recovery Wizard, ou TestDisk). Les logiciels gratuits dans ce domaine sont bien souvent inefficaces, le seul qui vaut vraiment le détour est TestDisk.

                                                                                1ère méthode : sans perte de données

                                                                                • Faites “Win” + “R“, tapez la commande “diskmgmt.msc” et validez par “Entrée“.
                                                                                • Faites un clique droit dans la partie ou est noté “Inconnu” et “Non initialisé“.
                                                                                • Cliquez ensuite sur l’item “Initialiser le disque“.
                                                                                • Généralement laissez le choix par défaut “Secteur de démarrage par défaut” et validez ensuite par “OK“.
                                                                                • Si un message indique “Échec de la requête en raison d’une grave erreur matérielle de l’appareil” alors vous n’irez pas plus loin avec cette méthode car c’est un problème matériel. Si vous devez récupérer les données, il sera nécessaire de passer par une société spécialisée.
                                                                                • Par contre si le disque est marqué en ligne, c’est tout bon ! vous pouvez faire un clique droit la partie marqué “non alloué” et choisir l’item “Nouveau volume simple” afin de créer une partition.

                                                                                2ème méthode : avec Diskpart

                                                                                • Lancez “diskpart” dans une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Voici un exemple sur le disque 4.
                                                                                list disk
                                                                                select disk 4
                                                                                clean
                                                                                convert basic
                                                                                exit
                                                                                • Vérifiez dans le gestionnaire de disque si ce dernier est passé en “non alloué“. Si oui alors vous pouvez créer un volume.
                                                                                • Sinon rien n’a bougé alors c’est bien un problème matériel.

                                                                                3ème méthode : reconstruire le MBR avec l’outil d’AOMEI

                                                                                • Le logiciel “AOMEI Partition Assistant Standard Edition” peut réaliser parfaitement cette opération si vous ne voulez pas utiliser la ligne de commande.
                                                                                • Débranchez et rebranchez le disque après l’opération.

                                                                                Réparer un disque non reconnu (RAW)

                                                                                1ère méthode : avec TestDisk

                                                                                • Lancez le logiciel “testdisk_win.exe“.
                                                                                • Sélectionnez “Create“,et validez ensuite par “Entrée“.
                                                                                • TestDisk affiche alors la liste des disques, sélectionnez le disque que vous désirez analyser et appuyez sur “Entrée“.
                                                                                • Ici le logiciel TestDisk va détecter automatiquement le type de la table de partition (généralement “Intel“). Validez par “Entrée“.
                                                                                • Sélectionnez “Analyse” et appuyez sur “Entrée

                                                                                2éme méthode : avec chkdsk

                                                                                • Lancez un “chkdsk e: /F” (ici pour l’exemple le disque RAW est assigné au lecteur e:).

                                                                                3ème méthode : recréation de la partition

                                                                                Cette méthode efface et recrée la partition. Il est impératif de récupérer les données avant de l’employer.

                                                                                • Utilisez le gestionnaire de disque.
                                                                                • Les logiciels “GParted” ou “AOMEI Partition Assistant Standard Edition” le font bien s’il n’est pas possible d’utiliser le gestionnaire de tâche.

                                                                                4ème méthode (Formatage de la partition avec Diskpart)

                                                                                Cette méthode s’apparente à la méthode précédente mais il sera nécessaire de récupérer les données avant de lancer “Diskpart“.

                                                                                • Lancez “diskpart” dans une invite de commande en mode administrateur.
                                                                                • Voici un exemple en utilisant le disque 4.
                                                                                list disk
                                                                                select disk 4
                                                                                online disk
                                                                                attributes disk clear readonly
                                                                                clean
                                                                                convert mbr (ou convert gpt selon votre besoin)
                                                                                create partition primary
                                                                                active (si c'est le disque de démarrage)
                                                                                format fs=ntfs label=new quick (ntfs peut être remplacé par fat32)
                                                                                list volume (pour vériifer)
                                                                                exit
                                                                                • Pour terminer redémarrez l’ordinateur.

                                                                                Réparer un disque avec le message “F:\ n’est pas accessible. Le fichier ou le répertoire est endommagé et illisible.”

                                                                                • Lancez un “chkdsk d: /f“.
                                                                                • Essayez un logiciel de récupération de données si nécessaire.

                                                                                Réparer un disque avec le message “non reconnu ou fichiers/dossiers endommagés”

                                                                                La commande “chkdsk” devrait régler le problème.

                                                                                • Tapez la commande “chkdsk d: /f” en mode administrateur et validez par “Entrée” (pour l’exemple ici c’est le lecteur d:).

                                                                                Recréer le secteur de Boot d’une partition en RAW (avec TestDisk)

                                                                                A essayer si la commande “Write” de TestDsik n’a pas réussi à réparer le disque RAW.

                                                                                • Lancez le logiciel “testdisk_win.exe“.
                                                                                • Sélectionnez “[Advanced]” et appuyez ensuite sur “Entrée“.
                                                                                • Sélectionnez la partition RAW, sélectionnez “[Boot]” et validez par “Entrée“.
                                                                                • Sélectionner “[Rebuild BS]” et validez ensuite sur “Entrée“.
                                                                                • Confirmez alors en pressant la touche “Y“.
                                                                                • Pour terminer quittez le logiciel et redémarrez l’ordinateur.

                                                                                Supprimer Grub et rétablir Windows au démarrage

                                                                                Vérifier si mode UEFI ou Legacy Mode (non UEFI).

                                                                                • Les partitions en mode EUFI sont en format GPT.
                                                                                • Lancez “msinfo32.exe” dans fenêtre “Exécuter“.
                                                                                • Si “Mode Bios” est “Hérité” alors c’est le mode MBR.
                                                                                • Si “Mode Bios” est “EUFI” alors c’est le mode UEFI.

                                                                                ouE

                                                                                • Lancez une invite de commande et tapez “bcdedit /v“.
                                                                                • Si c’est noté “Path /Windows/system32/winload.exe” alors c’est le mode MBR.
                                                                                • Si c’est noté “Path /Windows/system32/winload.efi” alors c’est le mode UEFI.

                                                                                En mode UEFI (avec le Boot Manager)

                                                                                • Entrez dans le Boot Manager dans le Bios.
                                                                                • Normalement vous verrez 2 entrées dans la liste : “Ubuntu” et “Windows Boot Manger“.
                                                                                • Ubuntu est en premier si le Grub démarre. Il suffit donc de passer “Windows Boot Manager” en tête de liste. Sauvegardez le Bios avant de quitter.
                                                                                • Attention avec cette méthode le Grub n’est alors pas supprimé.

                                                                                ou

                                                                                • Sous Windows il faut télécharger “Visual BCD” à l’adresse https://www.boyans.net. Lancez-le.
                                                                                • On retrouve alors les mêmes entrées que dans le Bios EUFI dans la branche “Loaders“.
                                                                                • Il suffit de faire un clique droit sur “Ubuntu” et ensuite sélectionnez “Delete Selected Object“.
                                                                                • Vous n’êtes pas obligés de continuer la méthode pas à pas, mais il existera une entrée “Ubuntu” inutile sur la partition EUFI.
                                                                                • Vous pouvez également visualiser l’ensemble des partitions avec le logiciel “MiniTool Partition Wizard Free“. La partition EUFI est en FAT32 et fait 100 Mo. Il suffit alors dans le logiciel de faire un “Explore” sur la partition pour visualiser son contenu. Cela vous simplifie la vie pour vérifier si cela est bien la partition EUFI. Il doit exister un répertoire “EFI“.
                                                                                • Lancez “Diskpart” en ligne de commande (Admin).
                                                                                • List disk” : liste les disques.
                                                                                • Select disk 1” : sélectionne le disque.
                                                                                • list partition” : visualise les partitions du disque sélectionné précédemment.
                                                                                • La partition EUFI fait 100 Mo et se nomme “Système“.
                                                                                • Select partition 2” : sélectionne alors la partition 2.
                                                                                • Assign letter=R” : Assigne la lettre “R” à la partition EUFI.
                                                                                • Exit” : Quitte Diskpart.
                                                                                • De retour dans l’invite de commandes, tapez “r:” pour se positionner dans le lecteur.
                                                                                • Faites un “dir” pour visualiser l’ensemble du contenu puis un “cd EFI“.
                                                                                • Refaites un “dir” pour visualiser le contenu.
                                                                                • Faites un “rm /S ubuntu” pour supprimer le répertoire.

                                                                                En mode MBR

                                                                                • Démarrer avec le DVD d’installation de Windows ou en mode récupération.
                                                                                • Lancez ensuite une invite de commande.
                                                                                • Puis tapez “bootrec /fixboot“.
                                                                                • Tapez “bootrec /fixmbr“.