Les différents types de sauvegarde de données

Comprendre les différents types de sauvegarde de données vous permettra d’appréhender les logiciels techniques de sauvegarde. De plus ce tutoriel vous apportera une aide précieuse pour le choix des multiples supports de données existants.

1. Introduction
2. Pourquoi sauvegarder ?
3. Quelques incidents fréquents liés à la perte de données
4. Les sociétés de récupération de données
5. Que sauvegarder ?

6. Se poser les bonnes questions
7. Les différents types de sauvegarde de données

8. Les différents types de support

9. Mon expérience et mes choix techniques
10. Conclusion

 

1. Introduction

La sauvegarde de données appelée également backup est le terme informatique qui consiste à dupliquer sur un support de stockage des données afin de les mettre en sécurité. Je vais tenter de vous expliquer simplement les différents types de sauvegarde que l’on peut rencontrer en informatique et surtout vous démontrez la nécessité de réaliser ce genre d’opération. Dans cette approche je ne parlerai pas volontairement des systèmes et des méthodes employés dans le milieu professionnel et nous resterons cloitrer dans une informatique « familiale » adaptée au particulier. Après avoir assimilé ce cours je pourrai par la suite vous proposez d’autres tutoriels pratiques et basés sur des cas concrets de sauvegardes de données d’une part et d’autre part pour tous ceux qui ont omis de mettre en sécurité leurs données des tutoriels sur la récupération de données. Mais avec sincérité je ne vous souhaite pas d’être dans ce dernier cas de figure.

2. Pourquoi sauvegarder ?

Au fil des années, nous accumulons de plus en plus de données numériques. Que se soient des photos, des films, de la musique ou encore des documents, nous stockons et emmagasinons sans complexe et avec une facilité déconcertante sur tous nos appareils connectés. Nos pc, tablette, smartphone, platine de salon, box internet, apn, lecteur audio et autres sont littéralement devenus des « hangars » à données. Et Je suis certain que beaucoup d’entre vous sont incapables de chiffrer en nombre de fichiers ou en volume ce qu’elles représentent en vérité. Mais je reconnais aussi que toutes ces données ne sont pas forcément importantes ou cruciales. Au final chaque individu possède des données qui lui sont propres et essentielles. C’est d’ailleurs dans cet environnement complexe qu’il convient de déterminer quelles données sont les plus importantes et celles qui devront être sauvegardées ! Nous reviendrons sur cette partie un peu plus loin. Sachant que nos appareils ou sont stockées nos données sont loin d’être éternels et que l’environnement dans lequel ils naviguent, n’est pas exempt de dangers. Il suffira d’un seul petit incident (un grain de sable comme dirait certain) pour qu’une partie ou la totalité de nos données soient perdues. Il est donc nécessaire et vital de dupliquer ses données pour palier à toutes les catastrophes et incidents de la vie quotidienne.

3. Quelques incidents fréquents liés à la perte de données

J’énumère dans ce paragraphe quelques cas fréquents de perte de données que j’ai hélas rencontré dans mon existence. La perte de données dans certaines situations peut être véritablement une catastrophe. Ce terme peut paraitre pour certains un peu exagéré mais je ne souhaite à personne les cas suivants :

Catastrophes externes

  • Feu
  • Inondation
  • Tremblement de terre
  • Foudre
  • Choc et chute du matériel
  • Panne ou surcharge du réseau électrique
  • Vol de matériel

Catastrophes internes (informatique)

  • Infection d’un virus ou d’un malware
  • Mauvaise manipulation ou erreur humaine
  • Problème du au système d’exploitation (ex: Windows ne veut plus démarrer)
  • Crash du disque dur
  • Matériel en fin de vie

Et ne pensez pas que cela n’arrive qu’aux autres car tous ces incidents se produisent hélas plusieurs par jour.

4. Les sociétés de récupération de données

Quand vous avez perdu vos données, il est généralement trop tard ! Bien sûr il existent sur le marché des sociétés spécialisées dans la récupération de données mais toutes n’offrent pas les mêmes prestations et la même qualité de service. De plus la récupération de données n’est pas garantie à 100%. Ces entreprises offrent généralement des solutions très techniques pour les professionnels mais ne sont pas ou peu adaptés pour le particulier. Pourquoi je dis cela, car au regard des prix pratiqués par celles-ci je pense que vous allez y réfléchir à deux fois avant d’y avoir recours. Je vous conseille de faire quelques recherches sur internet dans ce domaine et de visualiser leur tarif juste à titre d’information. Vous allez vous rendre compte que réaliser une sauvegarde de temps en temps ne vous coutera pas grand chose (si peut être un peu de temps) par rapport aux sommes exorbitantes demandées par ces sociétés. Attention je m’insurge pas contre ces sociétés car bien au contraire elles ont le mérite d’exister et d’apporter des solutions. Mais j’affirme que très peu d’entre elles sont adaptées réellement aux besoins des particuliers dans ce genre de domaine. En conclusion les miracles n’existent pas dans la récupération de données et encore une fois le coût de la sauvegarde sera toujours bien inférieure par rapport au coût de la récupération de données.

5. Que sauvegarder ?

Ici une réflexion s’impose ! Quelles données dois-je sauvegarder ?

Pour chaque individu elles vont être différentes. Vous devez donc réfléchir et déterminer quelles données sont importantes et ou les pertes seraient dramatiques pour votre propre cas. Pour vous aidez dans cette démarche je vous propose une liste non exhaustive ou vous trouverez un aperçu des données numériques à sauvegarder.

Les documents ayant une valeur sentimentale

  • Photos
  • Vidéos
  • Correspondance
  • Journaux

Les mots de passe

  • Comptes de messagerie
  • Fournisseur d’accès internet
  • Banque et carte bancaire
  • Réseaux sociaux
  • Téléphonie mobile et compte
  • Autres (sites internet, forum…)

Les documents en rapport avec la famille

  • Diplôme
  • Carte d’identité, Passeport
  • Permis de conduire
  • Certificat de mariage
  • Certificat de naissance
  • Testament

La santé

  • Rapports médicaux
  • Carnet de vaccination

La maison (le logement en général)

  • Documents d’achats et factures
  • Prêts bancaires
  • Plans de construction et du cadastre
  • Certificats de garantie

Les impôts & autres

  • listes et relevé de comptes
  • Autres documents financiers
  • Document concernant la retraite
  • Assurances

Les documents professionnels

En principe vous ne devriez pas avoir de documents liés à votre activité professionnelle sur votre ordinateur familiale. Votre société ne devrait pas le permettre ou sous certaines conditions bien précises. Toutefois si vous êtes dans ce cas, sachez que vous êtes responsables de ces fichiers et documents liés à votre activité. Faites très attention car votre société pourrait se retourner contre vous si une fuite, une perte ou un vol de données se produit. Si vous ne pouvez pas faire autrement, vous devez prendre toutes les précautions d’usage. Les sauvegardes seront primordiales et les données stratégiques de votre entreprise devront être cryptées.

6. Se poser les bonnes questions

Avant de commencer à sauvegarder quoi ce soit, il est nécessaire d’évaluer réellement ses besoins. Pour cela j’ai rédigé une liste de questions à se poser :

  • Quelles données dois-je sauvegarder ?
  • Que représentent en volume mes données à sauvegarder ?
  • Quel va être le rythme de déclenchement des sauvegardes ? C’est à dire quel va être l’espace temps entre 2 sauvegardes ? (tous les jours ? toutes les semaines ? ou tous les mois ?)
  • Quels supports pourrais-je utiliser et surtout combien cela va me coûter ?
  • Ou vais-je ranger et stocker mes sauvegardes ?

Attention rien n’est gratuit dans notre monde, mais combien êtes vous prêt à dépenser pour sécuriser vos données ? N’hésitez pas à le quantifier. Ne foncez pas non plus tête baissée. Posez vous et prenez votre temps. Ne cherchez pas à compliquer vos sauvegardes car vous abandonnerez vite à causes des contraintes. Un dernier point important et non négligeable, cela va prendre du temps alors faites simple !

7. Les différents types de sauvegarde de données

Comprendre les différentes types de sauvegarde va vous permettre de choisir directement la bonne solution en fonction de vos besoins. Je le répète encore une fois recherchez la simplicité pour que cette tâche (ingrate pour beaucoup d’entre nous) se déroule le plus rapidement possible et sans contrainte. Allez maintenant entrons dans le véritable sujet de cet article.

La sauvegarde complète ou totale

Ce type de sauvegarde consiste à sauvegarder à un instant T toutes les données (fichiers, répertoires et sous répertoires) que vous avez sélectionné et de mettre le tout sur un support de sauvegarde. Il faut comprendre que si vous relancez cette même tâche 2 jours plus tard et qu’il n’y a eu aucun changement sur vos fichiers d’origines, votre sauvegarde sera identique à la précédente. Pour effectuer une restauration il suffit de prendre la sauvegarde la plus récente. Par contre il y a plusieurs inconvénient pour ce type de sauvegarde. Si vous décidez de garder les anciennes sauvegardes, ce système est particulièrement gourmand en espace de stockage. L’utilisation de ce type de sauvegarde n’est pas non plus une tâche rapide car à chaque sauvegarde vous enregistrez l’ensemble des données qu’elles soient modifiées ou non. Par contre vous pouvez supprimer toutes les anciennes sauvegardes et n’en gardez qu’une seule. En conclusion la sauvegarde complète est la plus simple à réaliser et à assimiler. Elle est très pratique dans le cas ou vos données changent très peu et cela vous permettra d’espacer la fréquence de sauvegarde (1 fois par mois par exemple).

La sauvegarde incrémentale ou incrémentielle

La première sauvegarde est exécutée comme une sauvegarde complète, nous allons prendre comme repère le jour J pour les besoins de l’explication. Quand une deuxième sauvegarde est exécutée au jour  J+1 (2ème jour par exemple), le logiciel de sauvegarde vérifie quels sont les fichiers qui ont été modifiés. Ainsi seuls les fichiers modifiés seront pris en compte dans cette deuxième sauvegarde. Pour les sauvegardes suivantes on utilise le même principe. C’est à dire que le procédé de sauvegarde de fichiers tient en compte l’ensemble des éléments modifiés depuis la toute dernière sauvegarde. Ce système est donc très rapide et utilise un faible espace de stockage. Par contre en restauration le procédé est moins rapide car il est nécessaire de posséder toutes les sauvegardes. En effet la recherche du dernier ou des derniers fichiers modifiés entraine la manipulation et la recherche dans toutes les autres différentes sauvegardes. Beaucoup d’entreprises l’utilisent car cette méthode est très rapide et quand la nécessité réclame une fréquence de sauvegarde journalière par exemple.

La sauvegarde différentielle

Ici encore la première sauvegarde est exécutée comme une sauvegarde complète (jour J). La deuxième sauvegarde exécutée au jour J+1 (deuxième jour par exemple) ne contiendra uniquement que les fichiers modifiés par rapport au contenu de la première sauvegarde (jour J). Toutes les sauvegardes suivantes se feront toujours par rapport à la toute première sauvegarde. On appelle cette méthode une sauvegarde différentielle. Pour lancer une restauration il faut posséder la première sauvegarde et la toute dernière sauvegarde. Les sauvegardes intermédiaires c’est à dire celles se trouvant entre la 1ère sauvegarde et la dernière peuvent être effacées. Toutefois vous pouvez les garder et cela vous permettra de retrouver une copie des fichiers sauvegardés à une date bien précise. Plus vous réalisez des sauvegardes de ce type et plus cela prendra de temps. En effet la comparaison des fichiers s’effectue toujours par rapport à la toute première sauvegarde. Il est nécessaire pour améliorer les durées d’exécution de refaire une sauvegarde complète de temps en temps.

8. Les différents types de support

Ici nous allons détailler tous les types de support que vous pouvez rencontrer et utiliser. Cela vous permettra de vous aider dans vos choix et vos besoins. Et peu importe le support que vous allez utiliser pour dupliquer vos données, sachez qu’un seul exemplaire de vos données reste des données temporaires. J’ai listé pour chaque support quelques critères significatifs comme la capacité, le prix, la durée de vie et également la rapidité.

Cd

Capacité : 700 Mo
Durée de vie : 5 ans (avec une précision de + ou – 2 ans suivant la qualité fabrication et le milieu de stockage)
Prix : 28€ pour 25 cd-r (soit pour l’ensemble une capacité totale de 17,5 Go)
Rapidité : lent et contraignant surtout si la sauvegarde utilise plusieurs supports.
Remarque : Généralement on réduit la vitesse de gravure afin d’augmenter la durée de vie du support.

Dvd

Capacité : 4,7 Go ou 8,5 Go
Durée de vie : 5 ans (avec une précision de + ou – 2 ans suivant la qualité fabrication du support et le milieu de stockage)
Prix : 20€ pour 10 dvd 4,7 Go, 36€ pour 10 dvd 8,5 Go (utilisez des produits de marque pour avoir la meilleur qualité)
Rapidité : lent et contraignant surtout si la sauvegarde utilise plusieurs support
Remarque : facilité de transport et lisible partout

Bd-r (Blu-ray)

Capacité : 25 ou 50 Go
Durée de vie : 10 ans environ et plus (utilisez des bd-r de type HTL qui ont une bien meilleur tenu au vieillissement que le type LTH)
Prix : 25€ pour 10 Bd-r de 25 Go, 38€ pour 5 Bd-r de 50 Go
Rapidité : Dépend de la vitesse du graveur et des bd-r certifiés utilisés (toujours une question de prix !)
Remarque : Attention un graveur coute entre 70 et 95 €

Clé usb

Capacité : de 16 Go à 512 Go (et plus…)
Durée de vie : entre 2 et 4 ans voir beaucoup moins car le support est petit et fragile
Prix : 20 € pour 32 Go, 40 € pour 64 Go, 75 € pour 128 Go. Certains ont dû remarquer des tarifs relativement élevés mais ici je préfère favoriser des produits de qualité.
Rapidité : rapide en usb3
remarque : Au dessus de 128 Go je vous conseille d’acheter un disque dur externe car cela est beaucoup plus rentable. Je considère la clef usb comme support de transport et non pas comme un support de sauvegarde. Mais libre à vous de l’utiliser comme bon vous semble !

Disque dur externe

Capacité : de 500 Go à 3 To
Durée de vie : 5 à 7 ans. En comparaison un disque interne dans un ordinateur fixe (Desktop) peut atteindre une petite dizaine d’années.
Prix : 62€ pour 500 Go, 94€ pour 1 To, 139€ pour 2 To
Rapidité : rapide en usb3 et très rapide en Sata (éviter d’utiliser les ports en usb 2 car très lents)
Remarque : C’est certainement le support le moins cher par rapport à sa capacité. Mais un disque amovible est souvent soumis aux chocs et aux petits tracas de transport d’où une durée de vie moindre.

disque dur des Box Internet

Capacité : moyenne (ex : 250 Go pour la FreeBox)
Durée de vie : 3 à 4 ans car les disques présents dans les box ne sont pas les meilleurs !
Prix : 0€
Rapidité : moyennement rapide car cela dépend du réseau interne
Remarque : limité en capacité de stockage mais cela peut dépanner.

Disque SSD

Je ne connais personne qui utilise les disques SSD en sauvegarde de données. Cette technologie encore onéreuse me semble pas adapter pour l’instant à cette usage.

Nas  (Network ou Serveur de fichiers)

Capacité : suivant les disques durs installés sur le dispositif
Durée de vie : 10 ans et beaucoup plus suivant le matériel
Prix sans disque dur : entre 120 et 170€ pour un Nas à 2 baies. Il faut ajouter à cela l’achat des 2 disques pour environ 180€. Le total s’élève donc à minimum 300€.
Rapidité : Ce dispositif fonctionne en réseau donc cela dépend de plusieurs paramètres : vitesse des disques, performance du Nas et vitesse du réseau. Mais on peut affirmer sans crainte que l’ensemble du dispositif est rapide.
Remarque : C’est le système le plus sûr mais c’est aussi le système le plus chère. Ce système s’utilise énormément en entreprise. Il existe des Nas à 1 baie (1 seul disque dur), mais  je trouve qu’il n’y a pas d’intérêt à acheter ce genre de produit uniquement pour la sauvegarde. Dans ce cas je recommande un simple disque dur en usb 3. Les Nas sont pourvus d’une multitude de fonctions intéressantes : serveur web, serveur multimédia, serveur d’impression, centre de vidéo surveillance et bien d’autres. Je vous recommande de bien vous renseigner avant un tel achat car ces produits offrent des fonctionnalités variables d’un modèle à l’autre.

Cloud (Sauvegarde en ligne)

Capacité : Suivant les fournisseurs
Durée de vie : en principe illimité mais dépend de la qualité service du prestataire
Prix : gratuit de 2 Go à 50 Go selon les fournisseurs, sinon il faut compter environ 100€ pour 1 To pour un an.
Rapidité : lent en sauvegarde car dépend de la vitesse d’upload du Fai. Rapide en restauration si vous possédez une connexion internet rapide (Fibre).
Remarque : Ce système nécessite une connexion internet. Le grand intérêt est que la sauvegarde est déportée du lieu d’habitation. Je vous conseille d’utiliser des fournisseurs connus et sérieux (Digiposte, DropBox, OneDrive…). Cumulez les offres gratuites pour augmenter la capacité de stockage.

Conclusion

Généralement le critère que l’on regarde en priorité est la durée de vie du support. On peut remarquer que rares sont ceux qui approchent les 10 ans ! Il faut également souligner que les prédictions de durée de vie sont assez aléatoires d’un expert à un autre. En conclusion je vous conseille fortement de renouveler vos sauvegardes sur des supports neufs régulièrement. Vous pouvez aussi varier les supports pour abaisser les coûts. Concernant les disques durs je recommande d’utiliser la technologie Smart pour surveiller leur état de santé (prochainement dans un futur tutoriel…). Beaucoup de critères peuvent rentrer en jeu concernant le choix d’un support concernant sa fiabilité. Néanmoins si vous avez un doute concernant le choix, privilégiez toujours la facilité d’utilisation.

9. Mon expérience et mes choix personnels

Afin de conclure cet article je vais vous révéler mes choix techniques concernant mes sauvegardes de données. Attention mes choix sont bien sûrs personnels et sont fonctions de mes besoins.

Toutes mes sauvegardes sont regroupées sur un Nas. Celui-ci est de marque Synology, il est équipé de 2 disques durs de 1 To montés en raid 1 (appelé aussi Mirroring). C’est à dire que les données sont dupliquées sur chacun des 2 disques. Si l’un des disques durs tombe en panne les données sont toujours utilisables sur l’autre disque. En contrepartie la technologie raid 1 est très onéreuse étant donné que seul 1 To est utilisable sur la totalité de la capacité des 2 disques durs (ici 2 To). Pour abaisser le coût j’utilise des disques « Green » ayant une rotation de 5400 tr/mn. Ils chauffent moins et ils ont une durée de vie plus importante de leur faible vitesse de rotation. Mais il sont moins rapides qu’un disque tournant à 7200 tr/mn. Pour information Synology a intégré la technologie Smart dans la gestion du Nas. J’utilise également le Cloud (sauvegarde en ligne). Ainsi certaines de mes sauvegardes stockées sur mon Nas sont dupliquées sur 2 services Cloud gratuits. Ses sauvegardes sont cryptées et ne représentent pas un gros volume mais elles sont très personnels et vitales. Un disque dur amovible de 1 To est également de la partie, par contre celui-ci stocke exclusivement les backups des systèmes d’exploitations de tous les ordinateurs se trouvant à la maison. J’ai radié tous les supports optiques (Cd, Dvd et Bd-r) pour mes sauvegardes car j’ai vécu une très mauvaise expérience il y a une dizaine d’années. Pour le transport de données j’utilise une clé usb 3 très rapide de 64 Go de très grande marque (Kingston) qui me donne entièrement satisfaction depuis 2 ans.

10. Conclusion

En espérant que ce cours théorique n’a pas été trop rébarbatif et que l’ensemble de ce tutoriel vous a intéressé. Je vous recommande dès maintenant d’élaborer une stratégie de sauvegarde concernant vos données sensibles. Prochainement je vous présenterai des tutoriels sur des exemples simples de sauvegardes de données. A très bientôt pour la pratique…

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Manu dit :

    Bonne synthèse motivante sur les raisons d’effectuer des sauvegardes et sur les questions stratégiques à se poser.
    Il reste à faire le point sur les « outils » permettant de réaliser ces sauvegardes.
    En ce qui concerne les sauvegardes de mes fichiers personnels, j’utilise avec bonheur depuis plus de quatre ans le logiciel SyncBackFree : http://www.2brightsparks.com/freeware/index.html
    Ses options de paramétrage sont multiples. Si elles prennent un peu de temps à mettre en place pour répondre à vos besoins et désirs spécifiques, elles vous permettront de comprendre les différents mécanismes de sauvegardes possibles. Ensuite, tout devient transparent pour l’utilisateur.

  2. Eugene Toons dit :

    J’utilise ce logiciel également pour mes besoins personnels et professionnels. C’est un excellent outil. J’ai dans mes cartons plusieurs idées de tutoriel concernant les différents types de sauvegarde que l’on peut réaliser facilement et surtout selon ses besoins. Prochainement….

  3. Manu dit :

    …. Sauvegardes « Fichiers » et sauvegardes « Image disques » …. :)

  4. Manu dit :

    J’utilise également un NAS Synology pour mes sauvegardes + copie miroir sur disque USB 2To (on n’est jamais trop prudent en matière de sauvegardes …).
    Le tout facilement géré automatiquement par SyncBack Free. L’intérrêt du disque USB est de pouvoir facilement le « délocaliser » ou planquer lorsque je pars en vacances.
    En cas de cambriolage où incendie (toujours imaginer le pire …), je suis certain de ne jamais perdre l’irremplaçable (photos, documents …).
    Bref, si comme moi, vous n’allez pas jusqu’à utiliser la ceinture et les bretelles, portez au moins une ceinture (disque USB de sauvegarde).
    Ce n’est pas lorsqu’il sera trop tard qu’il faudra se poser les bonnes questions !

  5. Ouedraogo Abdoul Rafaoul dit :

    tout simplement fabuleux… je reste sans voix, j’apprend davantage car je n’en savais pas assez de connaissance dans ce domaine vraiment merci bien à vous pour le travail que vous faites je vous en suis très reconnaissant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *