Décrypter les normes des cartes SD et micro SD

Introduction

De nos jours la carte SD est devenue un périphérique de stockage standard que l’on retrouve dans tous nos appareils électroniques afin d’étendre la mémoire. Mais parmi cette jungle, toutes les cartes SD ne sont pas logés à la même enseigne surtout en terme de qualité et d’efficacité ! Outre qu’elles possèdent des capacités différentes, c’est surtout leurs débits plus ou moins importants qui vont définir leur utilisation mais aussi leur prix. Par contre c’est le nombre de logo, pictogramme ou encore de symbole sur leurs étiquettes qui vont rendre complexe le choix de telle ou telle carte. Dans cet article nous allons décrypter les normes des cartes SD et micro SD et en conclusion je vous livrerai quelques conseils afin de bien choisir votre future carte.

Petit rappel sur les Mo/s et MB/s

Dans cet article dense je vais souvent mentionner des vitesses de transfert et elles seront données en méga-octet par seconde (Mo/s). Par contre dans les ouvrages et sur Internet vous rencontrerez différentes notations concernant les vitesses et c’est pourquoi j’ai préféré rappeler ces quelques notions.

  • bit : c’est l’unité élémentaire en informatique. Il est représenté en binaire par zéro (0) ou un (1).
  • byte : Un byte représente 8 bits et c’est le terme anglais de octet. Il est représenté par un B majuscule. 1 byte = 1 octet ou encore 1B = 1o.
  • octet : Un octet est égal à un byte et est donc représenté par 8 bits également.

En guise de conclusion les Mo/s (terme français) sont donc égaux aux MB/s (terme anglais).

Les différents formats de carte

En informatique les cartes SD sont devenues très populaires car tout simplement elles peuvent se glisser dans n’importe quel appareil. Ainsi vous allez rencontrer les trois formats de carte suivants :

  • SD
  • Mini SD
  • Micro SD
decrypte SD format

Concernant les cartes mini SD, elles ont pratiquement disparu et je ne connais pas de constructeur qui les utilise encore aujourd’hui ! Je pense que ce fût un produit « mort né ».

Voici quelques exemples d’utilisation :

  • Carte SD : Appareil photo, Caméra, Ordinateur.
  • Carte micro SD : Smartphone, Tablette, Objet connecté, Mini caméra (GoPro), Drone, Raspberry Pi, Console de jeu.

Les différentes normes

Depuis les années 2000 les cartes SD ont beaucoup évolué techniquement et la première de ces évolutions fut la capacité de stockage. On retrouve ainsi trois normes qui déterminent la capacité maximale de stockage.

  • SD (Secure Digital) : Cette toute première norme permet un stockage de 2 Go maximum (Les constructeurs n’utilisent plus cette norme dans leur processus de fabrication).
  • SDHC (Secure Digital High Capacity) : Celle-ci permet un stockage jusqu’à 32 Go maximum.
  • SDXC (Secure Digital eXtended Capacity) : Cette toute dernière norme en vigueur permet ici un stockage de 32 Go à 2 To.
decrypter sd capacite

Remarque : Attention sur certains appareils quelques constructeurs limitent parfois la capacité de stockage utilisable. Par exemple avant l’achat d’une carte micro SD pour augmenter la taille de stockage de votre smartphone, vérifiez quelle capacité maximale peut recevoir votre appareil. 

Le bus ou interface

Il existe 4 types de bus que l’on peut encore rencontrer aujourd’hui. Le bus détermine la bande passante maximale théorique que peut supporter une carte SD. Dans la réalité il est rare que l’on atteint cette bande passante mais parfois certains constructeurs arrivent cependant à la dépasser. C’est pourquoi que l’on retrouve dans le commerce parfois des cartes identiques possédant les mêmes normes sur le papier mais avec des débits complétement différents qui se justifient au niveau du prix.

  • Normal bus : Nous retrouvons le plus ancien des bus existant. Et tant bien même que les constructeurs l’ont abandonné à part certains fabricants chinois douteux, vous risquez encore le rencontrer sur de très anciennes cartes SD de classe 2, 4 ou 6. Ce bus a un débit maximum de 12,5 Mo/s.
  • High bus : Celui-ci fonctionne à 25 MHz et autorise un débit de 25 Mo/s. Il est tout à fait possible de retrouver dans le commerce ce bus sur des cartes d’entrée de gamme. Toutefois je vous déconseille d’acheter ce genre de produit et surtout cette technologie vieillissante. Par conséquent je vous recommande plutôt les 2 technologie suivantes. Si vous désirez tout de même acheter ce genre de produit, je vous conseille de vous orienter vers une classe 10.
  • UHS-I : C’est à l’heure actuelle le bus le plus utilisé par les fabricants. Les débits sont de 50 ou de 104 Mo/s. Vous retrouverez noté sur l’étiquette de la carte un « I » en chiffre romain.
  • UHS-II : Avec des débits de 156 ou de 312 Mo/s c’est le bus le plus récent et surtout le plus performant de nos jours. Vous le reconnaîtrez facilement car il possède deux rangées de connecteurs contre une pour les autres bus. De même sur l’étiquette on retrouve le sigle « II » écrit toujours en chiffre romain.
  • UHS-III : Cette nouvelle norme annoncée en février 2017 va permettre de doubler la bande passant par rapport à l’USH-II en atteignant les 624 Mo/s. Pour l’instant aucun fabriquant n’a encore intégré cette norme dans leurs appareils ou produit ce genre de carte.
decrypter sd uhs
decrypter sd connecteur uhs

Les vitesses

Le premier critère dans le choix d’une carte SD est sa vitesse de transfert en fonction de son utilisation. Mais sachant que les vitesses sont renseignées de plusieurs façons, et c’est là que la tâche des acheteurs va se compliquer. En vérité nous allons donc rencontrer différentes classes de vitesse avec des notations différentes. Je souligne également que les vitesses des cartes dépendent du bus utilisé. Je détaille ci-dessous de façon historique et chronologique d’apparition ces différentes classes. D’autre part la notion de prix est quelque chose qu’il ne faut pas négliger car il dépend bien sûr de la capacité de stockage mais surtout des vitesses de transfert.

Les classes de vitesse

Nous allons voir la toute première représentation qui est encore utilisée mais qui devient de plus en plus obsolète. Elle est représentée par un nombre entouré par un grand « C » et désigne les débits minimums en écriture :

  • C2 pour 2 Mo/s.
  • C4 pour 4 Mo/s.
  • C6 pour 6 Mo/s.
  • C10 pour 10 Mo/s.
decrypter sd classe

Je souligne que ce sont des débits minimums, mais cependant une carte de classe 10 peut aisément dépasser ces débits. De ce fait vous pouvez aisément imaginer alors la difficulté pour un acheteur de différencier deux cartes ayant la même classe.

Les classes U1 et U3

Une notation supplémentaire U1 ou U3 a été créée pour les cartes SDHC ou SDXC. Cette notation notée sur la carte est représentée par le chiffre « 1 » ou « 2 » positionné à l’intérieur d’un « U« .

  • U1 : Cela désigne une vitesse d’écriture garantie minimum de 10 Mo/s. Vous pouvez remarquer que cette notation est équivalente à une classe 10.
  • U3 : La vitesse d’écriture garantie est ici de 30 Mo/s minimum.
decrypter sd u1 u3

Remarque : Il faut noter que l’on se retrouve dans le même cas de figure que les classes 2, 4, 6 ou 10, c’est à dire que certains constructeurs produisent des cartes qui dépassent ses valeurs minimums.

La classe « Video Speed Class »

Une nouvelle norme notée « V » (pour Video Speed Class) a également fait son apparition pour les vidéastes et les photographes. En effet leurs matériels (caméra ou APN) demandent des vitesses d’enregistrement toujours plus importantes. Cette norme certifie un débit minimum d’écriture constant, là ou les classes 2, 4, 6, 10, U1 et U3 certifient une vitesse minimum. En vidéo il est très important de pouvoir enregistrer son flux avec une vitesse constante sans perte d’information. Voici les différentes notations que vous pouvez rencontrer :

  • V6 pour 6 Mo/s.
  • V10 pour 10 Mo/s.
  • V30 pour 30 Mo/s.
  • V60 pour 60 Mo/s.
  • V90 pour 90 Mo/s.
decrypter sd classe v

Les notations directes de vitesse

Dans cette jungle d’information certains constructeurs ont ajouté leur propre notation. Il n’y a aucune standardisation et cela peut encore une nouvelle fois troubler les consommateurs.
Certains fabricants peuvent mentionner une vitesse de lecture et une vitesse d’écriture maximales. D’autres comme le fabricant Sandisk peut indiquer une vitesse « 150 MB/s » (ou 150 Mo/s) sans indication. Pour ce cas c’est une vitesse de lecture même si cela n’est pas mentionné. En effet une vitesse de lecture est toujours plus importante qu’une vitesse d’écriture et donc plus flatteuse d’un point de vue marketing. En conclusion pour ce type de notation directe sur la carte de nombreux fabricants l’utilisent. Je souligne que ces information se retrouvent généralement sur l’emballage carton de la carte que je vous recommande de lire si vous le pouvez avant un achat. Pour conclure cette notation est facile à comprendre et reste encore une fois un argument de vente.

decrypter sd vitesse lecture

La notation « …X »

Une autre notation pour soit disant simplifier votre choix, est employée par de nombreux fabricants mais qui n’est toujours pas normalisée. C’est un nombre suivi du signe multiplié « x » ou un grand « X« . Historiquement cette notation provient des vitesses des anciens lecteurs ou graveurs de CD. Les grands nombres impressionnent les consommateurs mais peuvent aussi dans certain cas fausser leur jugement. Cette notation est bien une vitesse mais elle peut soit être d’écriture ou de lecture mais généralement dans ce cas cela est indiqué clairement. Par contre quand il n’y aucune indication de lecture ou d’écriture, c’est une vitesse de lecture. Pour faire une comparaison en Mo/s avec les différentes classes précédentes il suffit de multiplier cette valeur par « 0,15 » et vous obtiendrez une vitesse en Mo/s. En effet l’unité « 1X » correspond à 150 Ko/s.

carte sd fois x

Avec l’exemple ci-contre la carte a une indication de « 300x« , cela signifie que le débit de lecture correspond à 45 Mo/s (300 x 0.15).

La norme A1 et A2

Depuis Android Marshmallow le système de Google permet d’utiliser une carte micro SD comme extension de la mémoire principale. Ce système permet en somme de fusionner les deux mémoires. Pour l’utilisateur cela est transparent et des applications peuvent y être installées sans manipulation particulière.

  • A1 : Le logo « A » (pour classe d’application) permet de spécifier que cette carte pourra faire tourner les applications Android. Le chiffre « 1 » devant la lettre signifie que le nombre entrées/sorties par seconde (IOPS) doit être de 1500 IOPS en lecture aléatoire et de 500 IOPS en écriture aléatoire, et que la carte possède au moins une vitesse séquentielle de 10 Mo/s.
  • A2 : Ce logo « A2 » signifie la même chose sauf que les IOPS sont revues à la hausse, soit 4000 IOPS en lecture aléatoire et 2000 IOPS en écriture aléatoire.
carte sd a1 a2

Conseils dans le choix d’une SD ou micro SD

  • Vérifier la norme supportée dans la notice de votre appareil (UHS-I ou UHS-II). En effet cela ne sert à rien d’acheter une carte SD plus coûteuse en UHS-II si votre appareil ne supporte au maximum la norme UHS-I. Certes cela va fonctionner car les normes sont rétro-compatibles mais vous n’exploiterez pas le potentiel de la carte.
  • Vérifier la taille de stockage maximum que peut supporter votre appareil, certains constructeurs peuvent limiter cela.
  • Orientez-vous toujours vers des cartes de grandes marques (Kingston, Lexar, Samsung, Sandisk, Transcend).
  • Déterminer la taille de stockage nécessaire dont vous avez réellement besoin.
  • Déterminer pour quelle utilisation vous envisagez d’exploiter cette carte (dans un smartphone, tablette, appareil photo amateur ou pro ou pour un usage vidéo). Ainsi vous pourrez déterminer une classe de vitesse ou tout du moins une fourchette de vitesse nécessaire.
  • Certaines cartes sont plus robustes que d’autres. Vous pouvez rencontrer des cartes étanches, insensibles aux rayons X, insensibles contre les champs magnétiques et résistantes aux poussières. Tout cela se paye mais si votre matériel a l’habitude de voyage dans les soutes des avions cela peut être très intéressent.
  • Méfiez-vous des contrefaçons car beaucoup de grandes marques sont victimes de leur succès. D’ailleurs certaines communiquent sur le sujet afin que vous puissiez reconnaître un produit original.
  • Attention quand vous devez choisir une carte micro SD pour votre smartphone car c’est dans cette catégorie d’appareil qu’il y a le plus de restrictions notamment sur le bus et la capacité de stockage.

Aide au choix d’une carte SD en fonction de l’appareil

Concernant le bus prenez minimum une carte UHS-I et sinon une UHS-II si vraiment votre appareil est compatible avec cette norme et que vous avez réellement besoin de très hautes vitesses de transfert.

Smartphone

  • Uniquement pour le stockage : Classe 10 ou U1
  • Pour fusionner avec la mémoire interne : A1 + U1, V10 ou A2, U3 + V30
  • Prise de vue : Classe 10 ou U1
  • Vidéo HD : U1
  • Vidéo 4K : U3 ou V30

Appareil Photo Numérique (APN)

  • Photographies en Jpeg uniquement : Classe 10
  • Photos en Jpeg + RAW : U1, Classe 10
  • Photographies en Raw mode rafale : U3, V30
  • Vidéo Full HD : V10 (U1) ou V30 (U3)
  • Flux vidéo 4K : V30 (U3) ou V60
  • La 8K (déjà disponible sur certains appareils) : V60 ou V90

Attention : Si vous cumulez la photo et la vidéo avec le même appareil, prenez la carte la plus performante dans l’une des 2 catégories ainsi vous ne serez pas limité.

Tablette et autres

  • Le stockage sur tablette Android : U1
  • Tablette (application) : A2
  • Microsoft Surface Go : U3
  • Console Nintendo Switch : classe 10, U1

Autres appareils

  • GoPro Full HD 1080P : C10, U1 ou V10
  • GoPro 4K: U3 ou V30
  • Raspberry Pi : U3

Tableau des performances

Vous retrouverez dans ce tableau toutes les informations nécessaires de façon condensée.

Vitesse en Mo/s2 Mo/s4 Mo/s6 Mo/s10 Mo/s30 Mo/s60 Mo/s90 Mo/s120 Mo/s150 Mo/s
Classe de vitesse (débit minimum en écriture)24610
Classe de vitesse UHS (débit minimum en écriture)
U1U2

Classe de vitesse vidéo (débit constant minimum en écriture)V6V10V30V60V90
Vitesse exprimée en X66x200x400x600x800x1000x

Conclusion

Comme vous pouvez le constater les cartes SD sont devenues légions dans notre vie quotidienne. Leur technologie a très vite évolué et les cartes SD sont en train de supplantées toutes les autres formats existants (CompactFlash et Memory Stick en autres). Tandis que certains fabricants d’appareils haut de gamme continuent à faire confiance aux cartes CompactFlash (plus rapide mais de peu), il faut noter que ces appareils possèdent un second emplacement permettant de recevoir une carte SD. Voilà j’espère que maintenant vous n’aurez plus de problème pour décrypter les normes des cartes SD et micro SD et que le choix sera plus simple en fonction de votre appareil.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Michel Taillet dit :

    Super intéressant. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.