Montage de mon nouveau Setup 2021

Introduction

Mon ordinateur personnel que j’avais naturellement assemblé moi-même, remonte à l’année 2012 ! Et oui cela date un peu et mon vieil Intel i5 avec ses 16 Go de mémoire (malgré tout !) s’essouffle grandement. J’ai pratiquement mis plus d’un an à réfléchir et surtout à me décider à franchir le pas pour le remplacer. Enfin aujourd’hui je peux vous présenter mon nouvel ordinateur et le montage de mon nouveau Setup 2021.

Remarque

Si cet article ne sort que maintenant, c’est tout simplement que j’ai mis beaucoup de temps à le produire. De nombreuses photos (plus de 60) y sont disponibles et j’ai essayé d’être le plus précis dans chacune des étapes du montage.

Mes besoins et choix

Mes besoins

Il est vrai que ces dernières années j’ai changé certaines de mes habitudes et j’utilise beaucoup de logiciels gourmands. Les Photoshop, DxO PhotoLab, Hyper-V, VirtualBox, OBS, Android Studio, Fusion 360, Ultimaker Cura ou encore le fameux WampServer sont devenus mes compagnons au quotidien. Bien sûr les Visual Studio Code, Office, Evernote, Firefox, Chrome et même Slack sont toujours bien présents mais ces derniers peuvent cohabiter et fonctionner sans problème sur une machine standard. Je peux vous assurer que même avec mes 16 Go de Ram je commençais à sentir les limites de ma machine et notamment à cause du processeur.

Je ne suis pas quelqu’un qui change de configuration tous les 2 ou 3 ans car j’aime faire évoluer mon matériel quand cela est réellement nécessaire. Et comme vous le savez probablement, j’aime aussi expérimenter de nombreuses choses en informatique. J’utilise très souvent des machines virtuelles pour mes tests ce qui m’évitent d’encombrer mon système principal : Windows 10. Je suis aussi un grand consommateur de la ligne de commande sous Linux que j’utilise très souvent. Et naturellement il m’arrive très souvent que 2 machines virtuelles soient actives en même temps. Et là le petit i5 d’Intel souffre !

L’esthétique

Ma machine actuelle est une grande tour (50 cm en hauteur) et elle est placée sous le bureau. Aujourd’hui je désire un boitier beaucoup plus petit et compact mais que l’on puisse y glisser tout de même une carte graphique. Même si je joue que très rarement, il m’arrive de m’éclater de temps en temps sur un jeu triple A. Le dernier grand titre auquel j’ai vraiment pris du plaisir : c’est The Witcher 3 – Wild Hunt. D’ailleurs je vous encourage à y jouer, les histoires y sont magnifiques (Je m’égare un peu) ! Enfin le grand intérêt de posséder une carte graphique est que l’on peut y connecter facilement plusieurs écrans.

De plus je souhaite un boitier esthétique qui puisse se placer sur mon bureau (dans le futur je compte aussi changer mon bureau !) sans dénaturer mon espace de travail. La difficulté, quand on choisit ce genre de boitier, est que premièrement le choix est très limité. Deuxièmement si on désire une configuration musclée il est nécessaire de faire beaucoup de concession. En effet c’est presque de l’utopie de marier puissance et compacité. Dans un petit volume il est effectivement conseillé de rester sur des configurations moyennement puissantes pour ainsi éviter que l’ensemble ne chauffe trop. En effet plus l’espace est réduit et moins il a de place pour y intégrer un ou plusieurs systèmes de refroidissement. Mon dilemme était là ! Comment marier puissance et compacité ?

Le boitier

Si vous avez bien appréhender mes besoins, le hardware reposerai essentiellement sur le choix du boitier. Cela fait presque un an que je scrute toutes les nouveautés des constructeurs concernant les boîtiers et plus particulièrement les compacts. Pour information voici ceux qui ont réellement retenu mon attention en 2020 :

Au cours de l’année 2020 le fabricant Cooler Master a présenté son nouveau mini boîtier le NR200P. Pour vous dire la vérité je n’étais pas vraiment emballé par la forme et l’aspect classique (de couleur noire à sa sortie, la couleur blanche est sorti quelques mois plus tard). Mais il est évident que si on le compare à la liste précédente, il est un peu passe partout mais sans grande originalité visuellement ! Pendant plusieurs mois j’ai regardé beaucoup de reviews et de tests sur ce boitier en particulier, et le constat est sans appel. Le boitier NR200P de Cooler Master est un petit bijou d’ingéniosité et d’efficacité en terme d’évacuation de chaleur !

Conclusion

Pour ma part ma décision était prise ! Mon prochain boîtier sera donc le NR200P de chez Cooler Master. Il sera de couleur blanche et doté d’une vitre fumée qui casse un peu son aspect classique et qui donne un visuel doux et agréable (la classe !).

Remarque

Il faut savoir que mon boîtier actuel est un Silencio 652 de chez Cooler Master. Je connais particulièrement bien cette marque et je dois avouer que ce fabricant produit des boîtiers très performants et surtout de très grande qualité. Si vous vous intéressez en particulier au mini boitier je vous conseille de suivre la chaîne Youtube : Optimum Tech. Vous pouvez constatez la différence de taille sur la photo ci-dessous le Silencio 652 (en noir) et le NR200P (en blanc).

setup 2021 différence entre les 2 boitiers

Les différents problèmes rencontrés

La configuration

J’ai décidé de choisir un processeur Amd car de nos jours ils sont les plus performants en multi-cœur et c’est ce que je recherche. Le Ryzen 9 5900X est un 12 cœurs / 24 threads et c’est probablement le processeur le plus intéressant pour du multitâche et des tâches lourdes de surcroît à un tarif correct. Mais il excelle également dans les jeux même si je joue que très rarement. Ma veille Nvidia GeForce RTX 1070 Ti me convient encore parfaitement car mes écrans ont une définition de 1080p pour le premier et 1200p pour le second. Je n’ai pas d’écran en 1440p ce qui me permet de garder encore cette bonne vieille carte vidéo. Le processeur AMD indisponible pendant des semaines voir même des mois, j’ai donc préféré attendre sagement une disponibilité mais aussi un tarif abordable pour son achat !

Mes achats

Comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas pu commander l’ensemble du matériel en une seule fois à cause d’une disponibilité chaotique et des tarifs plutôt très élevés durant la période d’octobre 2020 à janvier 2021. J’ai préféré fractionner mes commandes pour acheter au juste prix (et souvent en promo) le matériel convoité. Heureusement que j’ai gardé ma carte graphique car je serai encore probablement à attendre une disponibilité d’un hypothétique produit. Vers la fin du mois janvier je possédais tout le matériel sauf l’alimentation au format SFX/SFX-L car en effet aucune n’était disponible et surtout à la puissance et qualité que je recherchais. Pour éviter d’attendre plusieurs semaines encore, j’ai contourné provisoirement le problème en utilisant une alimentation ATX qui sera placé à l’extérieure et à coté du boitier.

Remarques

Pour suivre l’évolution des prix sur Amazon je vous conseille d’installer le plugin Keepa sur votre navigateur qui est vraiment sympathique. Il permet d’ajouter directement un graphique sur les pages produits d’Amazon et ainsi vous pouvez suivre directement l’évolution tarifaire.

A cette période il était impossible de trouver sur le marché une alimentation de qualité en 750W voir plus au format SFX/SFX-L. Elles sont hélas souvent convoitées pour alimenter des rigs de minage de crypto monnaie. J’espère que cette pénurie disparaîtra prochainement. De même il existe aussi un autre phénomène c’est que les fabricants ont moins produit à cause du ralentissement généré par la pandémie du Covid-19. Comme je l’ai signalé les fabricants Nvidia (carte graphique) et Amd (carte graphique et processeur) ont incité beaucoup de personne à changer de PC en cette fin d’année 2020 ce qui a accentué encore le phénomène de pénurie.

La compatibilité

Le gros point noir de cette configuration est le couple carte mère et processeur. Hé oui ! Qui me dit que le BIOS de la carte mère sera d’office compatible avec les nouveaux Ryzen 5000 ? Il faut bien comprendre que la carte mère a été conçu et fabriqué avant la sortie des Ryzen 5000, donc le BIOS nécessitera une mise à jour pour assurer une compatibilité. Pour votre information si vous achetez une carte mère et processeur Ryzen 5000, cette dernière n’est pas forcément utilisable dans l’état. La carte mère refusera de fonctionner avec ce type de processeur si le BIOS est incompatible. Un bel écran noir apparaitra ! Il faut donc faire très attention et il est nécessaire d’acheter une carte mère avec un BIOS mis à jour comme le propose certains sites d’achat (avec un supplément tarifaire évidemment !).

Pour mon cas j’ai acheté la carte mère sans mise à jour du BIOS et surtout à un prix attractif. Mais j’ai pris tout de même mes précautions ! Pour palier à ce problème, le BIOS de cette carte mère peut être flashée sans qu’aucun composant ne soit connecté et sans écran également. D’ailleurs je détaille l’opération plus bas dans l’article. Je dispose également d’un autre Pc (celui de ma femme) équipé d’un Ryzen d’ancienne génération que je pourrais utiliser pour le flashage de la carte mère si besoin.

Le matériel de mon nouveau Setup

Je pense que l’on arrive à la partie la plus intéressante : mon choix de matériel.

Matériel neuf

  • Processeur : Ryzen 9 5900X (12C/24T) vendu sans système de refroidissement
  • Carte mère : Asus ROG Strix B550-I Gaming (format Mini ITX)
  • Mémoire : Crucial Ballistix DDR4 32Go (2 x 16 Go) 3200 MHz CL16 (noir)
  • Système de stockage principal : SSD Samsung 980 PRO PCIe 4.0 NVMe M.2 (capacité 500 Go)
  • Stockage secondaire : SSD Crucial P2 NVMe M.2 (capacité 2 To)
  • Stockage annexe : SSD Samsung 860 EVO en format 2,5″ (capacité 1 To)
  • Refroidissement processeur : Kit refroidissement liquide NZXT Kraken X53 (AIO de 240 mm)
  • Boitier : Cooler Master NR200P (Blanc)

Matériel recyclé

  • Alimentation : Seasonic Focus Plus 750W 80 Plus Gold ATX (provisoirement)
  • Carte vidéo : EVGA GeForce GTX 1070 Ti (8 Go)

Matériel annexe

  • Pâte thermique
  • Tournevis cruciforme

La configuration

Il est vrai que pour certains d’entre vous que cette configuration peut sembler un peu démesurée ! Mais c’est la mienne, faite pour mes besoins et aussi pour mon plaisir. Pour information je ne débattrais pas sur ce sujet dans les commentaires. Le but de cet article est de vous faire partager l’assemblage d’une configuration Mini-ITX, les points clefs du montage et les problèmes rencontrés. Cela vous permettra d’éviter de tomber dans certains pièges notamment avec les nouveaux processeurs Amd. Et sachez que depuis environ deux années il est possible de créer des machines Mini-ITX aussi puissantes que des machines Desktop mais je dois le reconnaitre avec une certaine expérience pour le montage et le choix des composants.

Remarque

Concernant le refroidissement du processeur, j’ai opté pour un « Watercooling » tout en un (AIO) car il aurait été impossible d’installer un dissipateur en « Aircooling » efficace dans ce mini boitier. Vous avez sans doute remarqué qu’il n’y a pas de RGB sur cette configuration car tout simplement je ne suis pas un fan de cette technologie. Vous allez me dire que la pompe de l’AIO dispose d’un éclairage RGB. Oui mais l’éclairage sera caché par la carte graphique qui sera monté de façon déporté à la verticale grâce à un Riser.

Le montage de mon nouveau Setup 2021

Liste des étapes

Avant de commencer à monter les éléments dans le boitier nous devons procéder à certaines étapes intermédiaires. Je dois avouer que certaines des ses étapes n’auraient pas été nécessaires si j’avais choisi un tout autre matériel. Le couple processeur/carte mère et le mini boitier sont les points particuliers de cette configuration. Voici la liste des étapes classées chronologiquement :

  1. Préparation de la carte mère et montage du processeur.
  2. Mise à jour du BIOS avec la méthode Flashback.
  3. Montage du SSD principal et de la mémoire.
  4. Préparation de l’AIO (montage des ventilateurs).
  5. Mise en place des composants pour le test.
  6. Test de démarrage et vérification du matériel au travers du BIOS.
  7. Montage des composants dans le boitier.

Remarque

Personnellement je procède toujours à un test de carte mère, processeur et mémoire avant d’assembler les éléments dans un boitier. Certes le processus de montage est plus long mais cela me permet de vérifier les composants, les branchements et surtout les emplacements des différents branchements sur la carte mère. En effet sur une carte mère Mini-ITX le câble management est primordial. Pour information le test reste très court, j’entre dans le BIOS et je vérifie la bonne détection des composants.

Étape 1 : préparation de la carte mère et montage du processeur

  • Positionnez la carte mère à plat sur un carton ou sur une autre protection. L’emballage carton de la carte mère est parfait pour cet emploi.
  • Démontez le support de montage du système de refroidissement autour du processeur.
  • Vous vous retrouvez avec 4 vis et 2 pièces en plastique que vous rangez soigneusement dans la boite de votre carte-mère.
  • Prenez le sachet avec les 4 entretoises noté AM4 fourni avec le système de refroidissement liquide (ici le Kraken X53).
  • Vissez à ma main mais fermement les 4 entretoises au même emplacement que le démontage précédent. Cela permettra de maintenir la plaque arrière (backplat) et préparera au futur montage du refroidissement liquide.
  • Remonter le levier de blocage du processeur.
  • Prenez le processeur en le maintenant sur les cotés. Prenez soin d’éviter de toucher les pins en dessous du processeur pour ne pas les endommager.
  • Placer maintenant le processeur dans son logement sur la carte mère en faisant coïncider un des coins marqués du processeur avec celui du support. Le processeur doit trouver facilement sa position de façon naturelle. Ne forcez surtout pas !
  • Vérifier que le processeur est bien à plat et bien positionné.
  • D’une main bloquer le processeur pour éviter qu’il ne bouge et de l’autre abaisser le levier pour bloquer le processeur.
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01
  • setup 2021 étape01

Étape 2 : Mise à jour du BIOS avec la méthode Flashback.

Cette étape est indispensable si vous désirez que la machine puisse démarrer. Je le répète que je réalise cette opération en dehors du boitier dans un souci de manipulation. Pour cette opération il est nécessaire que le processeur soit installer dans son logement. Sur la documentation en langue anglaise cela bien mentionné. Par contre sur la documentation française cette information a été oubliée. Pour information j’en ai fait les frais, la carte mère ne s’allume pas si le processeur n’est pas dans son logement ! Attention suivant les constructeurs la méthode peut être différente.

  • Mettez la carte mère à plat sur un carton pour qu’elle soit isolée électriquement.
  • Vérifiez que l’alimentation est sur off.
  • Branchez le 24 pins ainsi que le 8 pins CPU sur la carte mère.
  • Récupérez le dernier firmware du BIOS de votre carte mère sur le site du constructeur.
  • Placez le fichier sur une clé USB 2.0 formatée en FAT32 (impératif) et renommez le fichier en suivant les instructions du constructeur. Oubliez les clés USB 3.0, pour ma part j’ai utilisé ma bonne vieille clé USB 2.0 Kingston de 4 Go.
  • Placez la clé USB dans le port USB prévu au flashback. Vous trouverez l’information dans la documentation de la carte mère ou sur la plaque arrière (cache).
  • Mettez l’alimentation sur On. La carte doit s’allumer.
  • Appuyez et maintenez le bouton de flash à côté du port USB jusqu’à ce que la led clignote 3 fois.
  • La led flash doit clignoter et celle de votre clé USB également. Cela signifie que l’opération de mise à jour est en train de s’effectuer.
  • L’opération peut sembler longue. Pour information j’ai patienté environ 6 minutes.
  • A la fin de l’opération la led s’arrête de clignoter et celle de votre clé également ! L’opération est donc terminée.
  • setup 2021 étape 2
  • setup 2021 étape 2
  • setup 2021 étape 2
  • setup 2021 étape 2

Remarque

A cette instant il est bien évident que je ne sais pas si l’opération a réussi ou non !

Étape 3 : Montage du SSD principal et de la mémoire.

Ici nous allons continuer à ajouter le matériel sur la carte mère. Je ne reviendrez pas sur les précautions à prendre de nouveau au niveau de la carte mère.

  • Dévissez les 2 vis du radiateur du SSD et retirez-le en le soulevant (Attention les 2 vis n’ont pas la même taille).
  • Retirez la vis qui servira à maintenir le SSD.
  • Prenez le SSD délicatement et placez dans le connecteur avec une inclinaison de 45°.
  • Appuyez dessus pour le mettre à l’horizontale en le maintenant dans son logement et vissez la vis de maintien afin de le bloquer.
  • Prenez le radiateur et retirez la protection du patch thermique.
  • Tenez le radiateur à l’horizontale et placez la vis de droite dans son logement.
  • Glissez et tenez le radiateur au dessus du SSD sans le toucher et commencer à visser la vis de droite de quelques tours.
  • Toujours en tenant le radiateur au dessous du SSD, commencez à vissez la vis de gauche.
  • Maintenant vissez de quelques tours à droite puis à gauche jusqu’à ce que le patch thermique vienne toucher le SSD.
  • Le radiateur est maintenant bien positionner et vous pouvez terminer le vissage avec délicatesse des 2 vis.
  • Placez ensuite les 2 barrettes de mémoire dans leur logement respective (Vous ne pouvez pas tromper, elles n’ont qu’un seul sens !).
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3
  • setup 2021 étape 3

Remarque

Le deuxième SSD sera monté au dos de la carte mère quand cette dernière sera installé dans le boitier. Ici pour le test de fonctionnement nous n’en avons pas besoin.

Étape 4 : Préparation de l’AIO (montage des ventilateurs)

C’est une phase important ou il est nécessaire de bien réfléchir au positionnement des différents blocs de radiateurs dans le boitier. En effet les ventilateurs vont-ils souffler (Push) ou aspirer (Pull) l’air ? Comment seront-ils positionnés en fonction de leurs câbles ? Les tuyaux du radiateurs seront-ils à droite ou à gauche (en fonction de la position de la carte mère) ? Il est très important d’y penser et d’essayer de placer les éléments dans le boitier sans les visser pour bien matérialiser l’ensemble. Pour mon cas le radiateur de l’AIO sera placé en bas du boitier et les ventilateurs seront en extractions.

Principe d’évacuation de la chaleur

Voici la solution que j’ai décidé d’appliquer pour le flux d’air dans le boitier. Il existe naturellement d’autres solutions mais c’est celle que je trouve la plus logique. L’air frais sera aspiré par le bas pour refroidir l’AIO (Cpu). L’air chaud montant naturellement sera dégagé vers le haut du boitier grâce aux deux ventilateurs.

setup 2021 évacuation chaleur
  • Montez les 2 ventilateurs sur le radiateur du Watercooling avec les longues vis sans oublier les rondelles ! Pensez à bien orienter les ventilateurs (Push ou Pull) et à positionner les câbles.
  • Vissez l’ensemble sur le support boitier. Attention aux différents câbles qui seront dirigés vers l’arrière du boîtier.
  • setup 2021 étape 04
  • setup 2021 étape 04
  • setup 2021 étape 04
  • setup 2021 étape 04
  • setup 2021 étape 04
  • setup 2021 étape 04

Étape 5 : Préparation et montage pour le test

Ici nous allons connecter tous nos différents composants sur la carte mère afin de préparer notre test. Je rappelle que je réalise ce test en dehors du boitier. Nous allons préparer le refroidisseur AIO et le placer sur le processeur. Il est vrai que nous allons devoir démonter l’AIO après cette opération mais cela nous permettra de vérifier son bon fonctionnement et de se familiariser à son branchement avant le montage dans le boitier. Pour l’essai j’utilise une carte graphique basique d’entrée de gamme qui ne nécessite pas d’alimentation extérieure (pin 6/8 pins) mais uniquement le courant provenant du port PCI Express.

Remarque :

Toute cette étape reste bien sûr facultative et peut être réalisée directement dans le boitier mais n’oubliez pas que l’espace à l’intérieur de ce dernier est très restreint. De plus cela permettra également d’avoir une vision globale des câbles et de réfléchir un peu à leur passage à l’intérieur du boîtier.

Les connecteurs

  • Connectez les 2 connecteurs d’alimentation (24 et 8 pins) sur la carte mère.
  • Branchez soit le connecteur du bouton de démarrage du PC ou un simple interrupteur (si vous en possédez un !).

Le bloc pompe

  • Retirez le support de rétention sur la pompe car c’est celui pour les processeurs Intel. Faites attention il y a de la pâte thermique sur le bloc pompe.
  • Placez le support de rétention Amd sur la pompe.
  • Avant de placer le bloc sur le processeur, branchez les différents câbles sur ce dernier. Le câble 8 broches suffit. L’autre câble Micro USB n’est pas nécessaire pour l’instant dans notre test car c’est celui qui contrôle la pompe via le logiciel de NZXT.
  • Disposez le bloc pompe sur le processeur et visser les 4 vis à la main jusqu’à les mettre en contact avec le support de rétention. NZXT a pris soin de nous fournir des grosses vis moletées bien adaptées. Attention ne visser pas une vis à la fois mais petit à petit les 4 vis en faisant un circuit en croix afin d’assurer un serrage progressif et de manière homogène sur toute la surface du processeur. A la fin utilisez un tournevis et serrez modérément.

Branchement final

  • Branchez les différents câbles sur la carte mère. Le câble USB pour l’instant n’est pas nécessaire. En effet c’est ce câble qui sert à commander la pompe grâce au logiciel propriétaire de NZXT.
  • Connectez la carte vidéo et y branchez votre moniteur.
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5
  • setup 2021 étape 5

Étape 6 : Test de démarrage et vérification du matériel au travers du BIOS

Je rappelle que ce test permet de vérifier premièrement que la machine démarre bien (flashage correct) et deuxièmement que les composants soient bien détectés par le BIOS.

  • Pensez à brancher un clavier afin de naviguer dans le BIOS. Une souris n’est pas forcément nécessaire mais vous pouvez en brancher une tout de même.
  • Alimentez le bloc alimentation.
  • Appuyez sur le connecteur de démarrage afin de démarrer le PC. (suspense…)
  • Le démarrage n’est pas instantané car le BIOS doit s’initialiser après une mise à jour. Patientez et ensuite tapez sur la touche « F2 » ou « Supp » pour entrer dans le BIOS.
  • Victoire ! la mise à jour du BIOS a bien fonctionné et la version (1801) est bien celle que j’avais téléchargé. Le processeur est aussi bien reconnu.
  • Il reste ensuite à couper la machine et à tout démonter : carte graphique, alimentation, pompe AIO, connecteurs et à passer au montage final dans le boitier !
setup 2021 étape 6

Étape 7 : Montage des composants dans le boitier

C’est la phase final du montage et c’est certainement la partie la plus délicate surtout dans ce genre de boitier. La chose la plus difficile est certes de penser ergonomie et de réfléchir au passage de chaque câble. J’ai dû d’ailleurs faire plusieurs essais de montage avant à réussir un câblage acceptable (oui je suis pointilleux !). N’oubliez pas que moins le flux d’air sera perturbé par des câbles et plus il sera efficace. Le câble management s’effectue donc à chaque montage d’un élément et même si j’ai placé cette étape à la fin de cette liste. Pour information j’ai dû démonté partiellement la carte mère au moins 10 fois pour optimiser le passage des câbles.

Processeur et carte mère

  • Nettoyez le processeur en retirant la pâte thermique. J’utilise le produit Arctic Clean qui fonctionne très bien surtout pour diluer de la pâte thermique qui a durci.
  • Retirez également la pâte thermique de la pompe de l’AIO. J’utilise de la pâte thermique MX-4 de chez Arctic que j’appliquerai directement sur le processeur. Si vous avez remarqué la pâte qui était appliquée d’origine sur la pompe, ne couvrait pas la totalité de la surface du processeur. Pour un processeur Intel cela peut convenir car le point de chauffe est au centre. Par contre pour un processeur Amd la chaleur est mieux réparti sur la surface car il possède plusieurs corps ou matrices (dies).
  • Placez le cache arrière des connecteurs d’entrée et sortie (I/O shield) au dos du boîtier.
  • En temps normal j’aurais procéder au montage de l’alimentation dans le boitier mais je rappelle qu’elle sera placée à l’extérieur provisoirement en attendant qu’un produit SFX/SFX-L soit disponible à l’achat.
  • Montez la carte mère dans le boitier. Le PCB de la carte mère est noir, j’ai donc utilisé quatre vis de couleur noire.

Refroidissement liquide (Aio)

  • Assemblez d’abord au boitier la partie basse (le socle) avec l’AIO. Après plusieurs tentatives j’ai donc choisi que les tuyaux du radiateur seront placés à gauche. D’une part cela me permettra ainsi dans un futur proche de n’être pas embêté quand je monterai l’alimentation au format SFX.  Et d’autre part c’est l’endroit ou les tuyaux gêneront le moins la carte graphique qui je rappelle, sera positionnée verticalement.
  • Puis appliquez la pâte thermique sur le processeur et étalez-la avec une petite spatule ou un petit morceau de plastique. Retirez ensuite l’excédent de pâte thermique si nécessaire.
  • Placez alors la pompe sur le processeur et vissez les quatre vis à la main dans le sens horaire progressivement. Terminez le vissage avec un tournevis mais légèrement. N’oubliez pas de brancher les différents câbles pour son bon fonctionnement.
  • Branchez tous les connecteurs de l’AIO ainsi que les ventilateurs (au total 5 !).

Divers

  • Montez le deuxième SSD au dos de la carte mère. Mettez une entretoise sur la carte mère avant de terminer le vissage par le dessus.
  • Connectez les connecteurs du panneau de contrôle de la tour (ports USB, prise audio et front panel : au total 3).
  • Branchez maintenant les connecteurs d’alimentation (24 et 8 pins) car avec le montage de la carte graphique en façade ne vous le permettra plus par la suite.
  • Montez les radiateurs sur la plaque haute du boitier. Ici pas de vis, Cooler Master a prévu un simple clip-sage.
  • Connectez les ventilateurs et ensuite emboitez la partie haute au boitier.
  • Clipsez le Riser dans le port PCI Express.
  • Montez la carte graphique verticalement.
  • Connectez ensuite le Riser et l’alimentation 8 pins à la carte graphique.
  • Faites un peu câble management car c’est grandement conseillé dans ce genre de boitier.
  • Connectez l’alimentation SATA de l’AIO.

Ouf, C’est fini ! Il me reste à configurer le BIOS avant l’installation de Windows 10.

  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7
  • Setup 2021 étape 7

Conclusion

Concernant le montage de mon nouveau Setup 2021, j’ai donc mis 2 jours et demi pour finaliser l’assemblage. J’ai cependant pris énormément de photos et cela a ralenti grandement ma progression. Cependant je pense qu’une seule journée aurait suffi en temps normal. Je conclurai que les constructeurs de hardware ont encore un gros travail à faire pour améliorer et faciliter le montage de leur matériel. Rien n’est intuitif dans le montage d’un mini boitier car j’ai dû effectué un gros travail de recherche en amont afin de pouvoir choisir judicieusement mon matériel.

Depuis fin mai 2021 j’ai réussi à acquérir une alimentation de type SFX Corsair SF750 de 750 watts et ainsi pu fermer le boitier !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.